" /> Une belle transission énergétique avec les pilotes du Motoball ! - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le Vice-président en charge de la région Poitou-Charentes
Neuville a marqué l'histoire de son sport en lançant des modèles électriques en championnat. - Neuville a marqué l'histoire de son sport en lançant des modèles électriques en championnat. - (Photos cor., Alain Biais)
 

(Photos cor., Alain Biais)

 

 

 

Neuville - Houlgate : 7-1 Pour la première fois de l’histoire du motoball, le MBCN a utilisé en compétition une moto électrique avec laquelle il a gagné.

 
 

Succès sur toute la ligne. Il est près de 22 heures samedi soir et le dernier quart temps de la rencontre entre Neuville et Houlgate vient de débuter. Si le MBCN est en tête, l'attraction vient surtout des premiers tours de roue en compétition d'une moto électrique. Les 2.500 spectateurs ont les yeux rivés sur cette monture chevauchée par Quentin Florès. Et les sceptiques n'ont même pas le temps de chercher la petite bête que leurs doutes sont aussitôt balayés par le buteur neuvillois.

 

Avec habilité, Quentin Florès fait la démonstration de la maniabilité du modèle en se faufilant dans la défense normande et va marquer. Et pour bien enfoncer le clou, il récidive dès la minute suivante. Deux buts en trois minutes, le baptême du feu de l'électrique est réussi. Sur le bord du terrain, les élus venus nombreux pour cette première ont le sourire. Tous ont cru dans ce projet un peu fou porté par le président Claude Sabourin.

 

Celui-ci est également aux anges. Car il fallait une sacrée dose de courage pour se lancer dans un tel projet. Mais ce visionnaire savait que l'électrique était une étape incontournable pour relancer une discipline perdant des clubs en raison notamment des nuisances sonores, et aujourd'hui menacée de disparition.

 

 

" Sans Neuville, la FFM n'aurait pas lancé un tel projet. "

 

 « Nous fédération, on n'aurait pas lancé cette opération s'il n'y avait pas eu l'engagement ferme de Claude Sabourin pour l'acquisition de six machines. L'histoire retiendra que sans Neuville, la FFM n'aurait pas lancé un tel projet », lui rendait hommage dès vendredi soir au Futuroscope le directeur général de la fédération française de motocyclisme, Sébastien Poirier (lire ci-dessous).

 


Les spectateurs ne l'ont peut-être pas mesuré, mais ils ont vécu un moment historique samedi soir. En marquant au guidon de ce modèle électrique objet de toutes les supputations, Quentin Florès en a assuré la plus belle des promotions. « Au début je n'étais pas favorable car pour moi le motoball était un sport thermique, mais lorsque j'ai essayé une de ces motos j'ai été agréablement surpris. J'ai donc voulu jouer avec car j'aime ces sensations, avouait-il naturellement. Je pense qu'avec les bons réglages, cela peut dépasser le thermique. On a fait une belle prestation et cela a montré aux gens que l'on pouvait faire de belles choses avec. » 

 


Au guidon lors des dix dernières minutes de la rencontre, son coéquipier Marc Compain était sur la même longueur d'ondes. « C'est une bonne première car nous n'avions encore jamais mis ce type de moto en condition de match. Je suis porté sur l'avenir et le moteur thermique arrive à ses limites, je pense qu'avec l'électrique on pourra bientôt largement rivaliser avec les thermiques et je suis convaincu qu'on les dépassera. Le moteur électrique, la moto, tous peuvent être plus performants en terme de vitesse, d'accélération et de maniabilité. C'est l'avenir. » Il reste désormais aux acteurs à s'approprier un peu plus ce nouvel outil, mais Neuville a assurément enclenché une révolution dans un sport en quête de modernité. Un nouveau souffle se prépare.

 

 

le chiffre

90.000

 

 

C'est en euros la somme investie par le MBCN pour acquérir les six motos électriques présentées vendredi soir au Futuroscope et dont l'une est entrée en jeu samedi soir. Un budget conséquent incluant l'acquisition des machines, leurs batteries, le logiciel de fonctionnement et les frais annexes (formations, matériel spécifique…). L'opération a été rendue possible avec l'aide de la Fédération française de motocyclisme, le conseil régional, le conseil départemental, la communauté de communes du neuvillois, la mairie de Neuville-de-Poitou et deux partenaires privés.

 

 

 

 

 

La Fédération tiens à félicité ses beaux pojets qui mérite d'être soulignée sur le contenue de ce grand plan de prise de conscience de l'environement et la préparation de la pratique de la moto verte de demain. La transission sera encore longue mais les projets pour demain sont là ! Nous sommes convaincu qu'il sera une bonne oppurtunité à changer l'image de la moto de demain. 

 

 

 

 

 

Rédiger par le Vice-président, en charge de la région Poitou-Charentes - Olivier Pain. 

 

 

 

 

Un beau projet qui rénuira encore de nombreux protagoniste dans le développement de cet belle preuve que la moto n'est pas dépourvue de projet d'avenir verte de demain ! Bravo encore aux porteurs de ce projet ambitieux.

Un beau projet qui rénuira encore de nombreux protagoniste dans le développement de cet belle preuve que la moto n'est pas dépourvue de projet d'avenir verte de demain ! Bravo encore aux porteurs de ce projet ambitieux.

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog