" /> Belle performance des français ce week-end ! - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Lucas Mahias, vainqueur à Portimao et à Misano, un vrai talent…

 

Lucas Mahias, un vrai talent français du circuit, vient de gagner successivement en mondial d'endurance et en mondial Superstock 1000.

 

Lucas n’est pas ce que l’on appelle dans le milieu un jeune talent. Il est né en 1989, il a donc 26 ans, or aujourd’hui, des Marquez sont champions du monde MotoGP à 20 ans, des Quartararo arrivent en GP à quinze ans…

 

Son problème est qu’il est toujours un peu pilote remplaçant…

On sait qu’il roule bien, mais on ne lui confie pas de guidon permanent.

 

En plus, cette année, il a eu la malchance de chuter et de se faire mal, les coaches et les managers aiment bien ceux qui ont de la chance, en plus du talent.

Et pourtant, cette année, l’histoire s’emballe. Enfin !

On lui confie en WSBK le guidon de Sylvain Barrier, il roule à Assen dans des conditions parfois dantesques, et marque des points. Il est dixième dans une manche, treizième dans l’autre, sur une Kawasaki du team Pedercini.

 

Malheureusement, il chute à Imola et met un peu de temps à s’en remettre.

Ce qui est dommage, c’est que pour courir Imola en WSBK, il a retardé son entrée en Superstock prévue chez Yamaha-Pata, pour remplacer Florian Marino, blessé.

Il est donc interdit de course par les instances médicales, on devait le voir au GP de France, on devait aussi le voir piloter la Yamaha en Superstock à Donington et là encore les médecins disent non.

 

Alors il a forcément la rage ! 

Nommé chez Yamaha GMT94, il y était remplaçant mais la très mauvaise prestation de Louis Rossi aux 24 Heures du Mans ouvre les portes du team à Lucas.

 

On vous a raconté les douze heures de  Portimao, la fin incroyable de cette course qui s’est jouée à quelques millièmes entre la Yamaha GMT 94 et la Suzuki du SERT, Lucas est de l’équipe gagnante, pas mal pour une première mondiale…

 

Parce que pour finir façon GP, tout le monde a du tenir le rythme et Lucas l’a tenu !  

Puis, il a aussi le droit médical de piloter en Superstock 1000 à Misano, c’est encore une première.

 

Et il gagne sa première course faite avec la Yamaha R1, décidément les premières lui réussissent !

 

Et tout ça en deux semaines !

 

En STK 1000, en une seule course, il est onzième au championnat !

Il ne reste que trois courses cette année, il n’ira donc pas chercher le titre mais maintenant les managers savent que Lucas est beaucoup plus qu’un bon remplaçant, il est un vrai talent.

Ils sont rares, encore plus en France qui est une terre de TT.

Petite précision, au début de sa carrière, il a roulé avec Serge Nuques, qui lui a un peu appris le métier.

 

Serge Nuques est Champion de France de Rallyes Routiers, j’ai roulé avec lui (enfin derrière lui, carrément derrière d’ailleurs !) il y a peu sur la côte basque, en effet, excellent prof, on comprend un peu les trésors de pilotage dont Lucas est capable…

 

Et puis, un mec qui fait sonner la Marseillaise à Misano, en Italie, le pays le plus glorieux de la moto sportive mondiale, rien que ça, j’espère que ses managers actuels et futurs en auront la chair de poule pendant un paquet de temps !

 

Championnat mondial de Side Car en Croatie. 

 

Il été parti en seconde position samedi juste après le pilote suisse Schlosser. C'est bien Sébastien Delannoy et son secon partenaire Kevin Rousseau qui se sont retrouvée à l'issue de la finale sur la 3e marche du podium. 

 

S'est donc sur cette bonne note que les deux pilotes français on terminée à la 3e position au classemet générale de cet épreuve. 
 

 

La prochaine épreuve aura lieu le 25 et 26 juin en Hongrie. 

 

 

En MXGP c'est Romain Febvre triomphe devant ses fans !

 

Le pilote français Romain Febvre (Yamaha Factory MXGP) a remporté dimanche son Grand Prix à domicile, à Saint-Jean d’Angély.

 

 

Devant des milliers de supporters tricolores, le champion du monde en titre a terminé deuxième de la première manche, derrière le rookie slovène Tim Gajser (Honda), avant de triompher lors de la seconde toujours face à Gajser et d’enlever la victoire finale. 


Son coéquipier Jeremy Van Horebeek a réussi deux superbes départs, il a fini cinquième avant d’être malchanceux au début de la seconde course quand un autre pilote est venu le percuter.

 

 


            Avec cette victoire, Febvre reste deuxième au championnat mais creuse encore l’écart sur Antonio Cairoli (KTM), 3ème. Les pilotes MXGP ont maintenant rendez-vous dans deux semaines en Grande-Bretagne, à Matterley Basin. 

 



Romain Febvre : "Je suis très heureux d’avoir fêté mon nouveau contrat avec cette victoire à domicile. C’est extraordinaire de gagner mon Grand Prix à domicile. Nous avons travaillé dur dès le départ ici. Les mécaniciens et les patrons ont repéré chaque détail dans le paddock, chaque virage, nous avons gagné cette course tous ensemble."

 


Résultats course 1 MXGP / France : 
1. Tim Gajser (SLO, Honda), 34:27.904
2. Romain Febvre (FRA, Yamaha), +0:00.610
3. Antonio Cairoli (ITA, KTM), +0:30.146
4. Evgeny Bobryshev (RUS, Honda), +0:32.629
5. Jeremy Van Horebeek (BEL, Yamaha), +0:33.644
6. Valentin Guillod (SUI, Yamaha), +0:34.752
7. Maximilian Nagl (GER, Husqvarna), +0:45.554
8. Clement Desalle (BEL, Kawasaki), +0:53.290
9. Glenn Coldenhoff (NED, KTM), +1:00.223
10. Jordi Tixier (FRA, Kawasaki), +1:08.58
.../...


Résultats course 2 MXGP / France : 
1. Romain Febvre (FRA, Yamaha), 34:12.917
2. Tim Gajser (SLO, Honda), +0:09.643
3. Evgeny Bobryshev (RUS, Honda), +0:40.344
4. Clement Desalle (BEL, Kawasaki), +0:50.143
5. Glenn Coldenhoff (NED, KTM), +0:57.961
6. Dennis Ullrich (GER, KTM), +1:01.484
7. Antonio Cairoli (ITA, KTM), +1:03.894
8. Valentin Guillod (SUI, Yamaha), +1:06.361
9. Tommy Searle (GBR, Kawasaki), +1:07.314
10. Maximilian Nagl (GER, Husqvarna), +1:07.815
.../...

Résultats du Grand Prix de France 2016 : 
1. Romain Febvre (FRA, YAM), 47 points
2. Tim Gajser (SLO, HON), 47 p.
3. Evgeny Bobryshev (RUS, HON), 38 p.
4. Antonio Cairoli (ITA, KTM), 34 p.
5. Clement Desalle (BEL, KAW), 31 p.
6. Glenn Coldenhoff (NED, KTM), 28 p.
7. Valentin Guillod (SUI, YAM), 28 p.
8. Maximilian Nagl (GER, HUS), 25 p.
9. Jordi Tixier (FRA, KAW), 21 p.
10. Dennis Ullrich (GER, KTM), 19 p.
.../...

Classement général provisoire Championnat du Monde MXGP 2016 :
1. Tim Gajser (SLO, HON), 432 points
2. Romain Febvre (FRA, YAM), 408 p.
3. Antonio Cairoli (ITA, KTM), 372 p.
4. Maximilian Nagl (GER, HUS), 342 p.
5. Evgeny Bobryshev (RUS, HON), 333 p.
6. Jeremy Van Horebeek (BEL, YAM), 293 p.
7. Shaun Simpson (GBR, KTM), 210 p.
8. Valentin Guillod (SUI, YAM), 208 p.
9. Kevin Strijbos (BEL, SUZ), 204 p.
10. Glenn Coldenhoff (NED, KTM), 184 p.
.../...

 

MX2 - AU Grand Prix de Grande Bretagne à Matterley Basin

 


MX2 : Jeffrey Herlings sans souci

Battu ici même l’an dernier par Valentin Guillod, Jeffrey Herlings était absent lors de l’édition 2013 du British GP. OK, il avait gagné l’année suivante, n’empêche Matterley Basin était l’un de ces rares circuits sur lesquels il n’avait pas totalement la pancarte de dominateur invincible. L’affront (ou simili-affront) est réparé : le Néerlandais s’est offert les deux victoires sans trop forcer son talent. Comme il l’a précisé en descendant du podium, il était plutôt content de lui, en constatant qu’il respecte à la lettre son tableau de marche… 

 
C’est Dylan Ferrandis qui est allé chercher le premier accessit (2/2), devant Pauls Jonass (4/3), Jeremy Seewer (3/5) et Max Anstie, l’Anglais ayant raté sa première manche (8/4). Mais il avait été très bien suppléé, au pied levé, par son jeune coéquipier et compatriote Conrad Mewse, auteur d’une envolée magistrale et dans la foulée d’une super première manche (5/9), signant à la clé son meilleur résultat en MX2. Si Ferrandis a tenu son rang, on était déçu dans le camp tricolore : victime d’un violent crash en première manche, Benoît Paturel avait abandonné et a mis un terme à sa journée. Décidément ce n’était pas le week-end des pilotes français, dans le clan Yamaha ! 


Au championnat, Herlings approche des cent cinquante points d’avance sur son premier poursuivant, Seewer, tandis que Ferrandis, sixième, fond à toute allure sur les deux garçons qui le précèdent, Paturel (à vingt points) et Aleksandr Tonkov (à vingt-cinq). Prochain stop le week-end prochain à Mantova !  
 

 

 

Classement du GP MX2

 

 

Pos

Rider

Nat.

Bike

Race 1

Race 2

Total

1

Herlings, Jeffrey

NED

KTM

25

25

50

2

Ferrandis, Dylan

FRA

KAW

22

22

44

3

Jonass, Pauls

LAT

KTM

18

20

38

4

Seewer, Jeremy

SUI

SUZ

20

16

36

5

Anstie, Max

GBR

HUS

13

18

31

6

Tonkov, Aleksandr

RUS

YAM

14

15

29

7

Mewse, Conrad

GBR

HUS

16

12

28

8

Bogers, Brian

NED

KTM

11

14

25

9

Larranaga Olano, Iker

ESP

KTM

10

11

21

10

Covington, Thomas

USA

HUS

15

4

19

11

Sabulis, Karlis

LAT

YAM

9

9

18

12

Zaragoza, Jorge

ESP

HON

4

13

17

13

Bernardini, Samuele

ITA

TM

8

8

16

14

Lapucci, Nicholas

ITA

HUS

7

6

13

15

Petrov, Petar

BUL

KAW

12

0

12

16

Hsu, Brian

GER

SUZ

6

5

11

17

Sterry, Adam

GBR

KTM

0

10

10

18

Dunn, James

GBR

HUS

3

7

10

19

Pootjes, Davy

NED

KTM

5

0

5

20

Östlund, Alvin

SWE

YAM

2

2

4

21

Zecchina, Simone

ITA

YAM

0

3

3

22

Bonini, Davide

ITA

HUS

0

1

1

23

Jacobi, Henry

GER

HON

1

0

1

 

 

Classement provisoire MX2 (top 20)

 

 

Pos

Nr

Rider

Nat.

Bike

Total

1

84

Herlings, J.

NED

KTM

547

2

91

Seewer, Jeremy

SUI

SUZ

399

3

41

Jonass, Pauls

LAT

KTM

370

4

59

Tonkov, A.

RUS

YAM

298

5

6

Paturel, B.

FRA

YAM

293

6

4

Ferrandis, D.

FRA

KAW

273

7

99

Anstie, Max

GBR

HUS

258

8

321

Bernardini, S.

ITA

TM

244

9

152

Petrov, Petar

BUL

KAW

242

10

18

Brylyakov, V.

RUS

KAW

209

11

189

Bogers, Brian

NED

KTM

175

12

161

Östlund, Alvin

SWE

YAM

145

13

172

Van doninck, B.

BEL

YAM

142

14

95

Justs, Roberts

LAT

KTM

130

15

101

Zaragoza, J.

ESP

HON

122

16

10

Vlaanderen, C.

NED

KTM

102

17

64

Covington, T.

USA

HUS

100

18

747

Cervellin, M.

ITA

HON

85

19

29

Jacobi, Henry

GER

HON

68

20

66

Larranaga Olano, I.

ESP

KTM

55

 

 

 

Championnat européen de Motocross en catégorie 125 cm2 (EMX 125), au Grand pris du Royaume-Uni à Matterle Basin. 

 

En EMX 125, succès de Stephen Rubini (2/1) devant Jago Geerts (1/3) et Pierre Goupillon (4/4). Zach Pichon (10/5) a fini sixième, Brian Moreau (6/-) quatorzième. Si Rubini, aux aguets, ne pointe qu’à onze points de Geerts, Goupillon est troisième, Pichon cinq et Moreau dix.

 

La prochaine épreuve aura lieu les 25 et 26 juin prochain au Grand-prix de Lombardie en Italie. 

 

Championnat européen de Motocross en catégorie 85 cm2 (EMX 85) au grand prix du Portugal à Joanes. 

 

C'est le pilote Tom Guyon ainsi que son coéquipier Thibault Benistant qui ont réalisées une très belle performance ce week-end au Portugal en relevant leur classement à la 1er et seconde place. Le pilote Tom Guyon à donc imposée sa loi sur les deux manches prévue au programme de l'épreuve. Thibault Benistant à alors fini à la troisème places lors de la seconde manche. 
 

Sur ce classement général de l'épreuve c'est bien Tom qui termine à la 4e marche du podium ainsi que Thibault quant à lui arrive à 12e place. 

 

 

 

Coupe mondiale de Trial - Lourdes. 

 

C'est bien Gaël Chatagno qui à réalisée une très belle performance ce week-end avec les pilotes britanniques Jack Price et Dan Peace. 

 

Le pilote originaire de Cardiff à donc fini sur la quatrième place alors que Gaël à réalisée une très belle performance en terminant à la trosième place juste après le pilote britannique. Le deuxième pilote anglais fini donc sa série dimanche à la cinquième place attribuée pour Iwan Roberts.  

Au provisoire, Gaël Chatagno gagne une place (5ème) à 57 points du leader Jack Price.


 

L'épreuve de Comblain en Belgique se déroulera les 9 et 10 juillet prochain. 

 

 

 

Championnat mondiale d'enduro en Suède. 

 

 

EnduroGP : Doublé de Holcombe en SuèdeEnfin… le sourire était en grande partie revenu sur le visage des pilotes du Championnat du Monde Maxxis FIM d'Enduro, ce matin à Enköping (Suède) lorsqu'ils découvrirent un magnifique ciel azur et un grand soleil en quittant leurs hôtels respectifs.

 

En effet les 60 kilomètres du tracé suédois se révélèrent encore plus difficiles que la veille avec des trajectoires de plus en plus profondes et changeantes, car le tracé allait en s'asséchant…

 

Christophe Nambotin :

Nous avions toujours les pieds hors des cales pieds lors des liaisons et celles-ci nous ont vraiment usées. C'était épuisant !

 

L'écrémage se fit aussi par l'arrière avec de nombreux abandons comme ceux de Gianluca Martini qui souffrait trop de son poignet blessé en Finlande ou encore de Victor Guerrero sur ennuis moteur. Il faut dire que le rythme imposé en tête de la course fut tout de suite infernal… La faute principalement à un Steve Holcombe une nouvelle fois déchainé et qui s'imposa dans toutes les spéciales Extrêmes mais aussi à deux reprises dans la « terrible » Enduro test 3 …

 

 

Leader de bout en bout, Holcombe perdit gros en effet lors de cette double chute et saura conserver 3 grosses secondes d'avance (sur 1 heure 04 de chrono !) sur le leader du Championnat.

 

Phillips accroit son avance en tête de l'EnduroGPSi Holcombe fut à Enköping le «roi» des Technomousse Extrême Test et des Enduro Test, la surprise du jour nous vint d'un Johnny Aubert en forme « avionesque » et qui fit de la Maxxis Cross test, son jardin ! Les deux pilotes Beta se livrèrent un duel incroyable pendant les deux tiers de la course et décimèrent le peloton des poursuivants. Phillips s'offre finalement la deuxième place devant Aubert.

 

Johnny Aubert :

"Je suis déçu pourtant, car aujourd'hui je pouvais vraiment aller chercher la gagne en EnduroGP. Mais je n'ai jamais trouvé le bon feeling et le bon grip dans la spéciale extrême, surtout dans les deux derniers tours et c'est là que j'y ai perdu la course. Mais bon content quand même de ce podium".

 

Longtemps 6e, Mathias Bellino s'est encore bien battu aujourd'hui. Malheureusement une chute « stupide » dans l'avant dernier virage de la dernière Cross test le fera rétrograder au 10e rang EnduroGP, au bénéfice des opportunistes Cristobal Guerrero 9e et toujours aussi régulier, d'Alex Salvini, 8e, d'un toxique Manuel Monni très bon 7e et du sympathique officiel KTM, Taylor Robert, 6e et qui nous avouait être heureux d'en terminer à cette tournée scandinave « so hard » !

 

Grippé depuis jeudi, Loïc Larrieu est trop tombé dans le premier tour pour espérer mieux qu'une douzième place EnduroGP mais a prouvé la veille tout son potentiel. Il finit juste devant son compatriote Antoine Basset qui s'est accroché tout au long de la journée.

 

Eero Remes est donc descendu de son piédestal en E1 après neuf victoires consécutives la faute à un Nathan Watson qui s'affirme à chaque GP. Pascal Rauchenecker coiffe pour moins d'une seconde Ivan Cervantes pour la dernière marche du podium alors que Mikael Persson score son meilleur résultat de la saison devant son public. Nouvelle victoire indiscutable en E2 pour Matthew Phillips devant Taylor Robert et un Alex Salvini bien plus performant que la veille et qui prive d'un premier podium, Cristobal Guerrero, pour deux dixièmes de seconde. Bellino est 5e… Malgré son immense talent, Johnny Aubert aura du mal à endiguer l'incroyable montée en puissance de Steve Holcombe en E3 où Manuel Monni, 3e, continue de régaler le petit team TM. Antoine Basset est 4e devant Jonathan Barragan.

 

 

La prochaine édition aura lieu les 2 et 3 juillet en Espagne sur le circuit de Gordexola. 

 

 

 

 

Le service communication de la FMF. 

 

 

Une belle performance pour les pilotes français ce week-end ! Pour Florian Marino s'est aussi tous son talent qui as brillé sur l'épreuve de Misano en Italie pour le Grand prix d'Italie. (photo ; Iwan Cerrilo).

Une belle performance pour les pilotes français ce week-end ! Pour Florian Marino s'est aussi tous son talent qui as brillé sur l'épreuve de Misano en Italie pour le Grand prix d'Italie. (photo ; Iwan Cerrilo).

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog