" /> Les motards se forme avec la Gendarmerie alsacienne - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Les motards sont l’objet, ce samedi devant la gare de Wissembourg, d’une opération de prévention routière visant à ce qu’ils améliorent leur trajectoire, notamment dans les virages du col du Pigeonnier.

 

« En 2016 , dans l’arrondissement de Wissembourg, nous avions constaté cinq accidents impliquant des deux-roues. En 2017, ce chiffre est monté à 17, dont neuf dans le col du Pigeonnier. » Face à cette recrudescence importante, le major Thierry Ostré, commandant de la brigade motorisée de Wissembourg organise ce samedi avec son équipe une journée de prévention — une opération pilotée par la préfecture qui a suggéré que la sensibilisation soit tournée vers les motards.

 

Après un parcours ludique sur le parvis de la gare, les motards sont conviés, par petits groupes, à rouler sur le col du Pigeonnier : une occasion pour les gendarmes de corriger les mauvaises habitudes. PHOTO FMF 67 - Louis ANDRE

 

 

Adapter sa trajectoire


Aux côtés de l’auto-école wissembourgeoise Denis, de la fédération des motards en colère et des pompiers de l’Unité territoriale de Wissembourg, les motards sont invités, jusqu'à 17 heures, à réaliser un parcours ludique, à visionner un film… « Le but est de leur montrer les bonnes trajectoires à avoir dans les virages et de les inciter à adapter leur vitesse », complète le major Ostré. Le col du pigeonnier étant souvent emprunté par des Allemands, deux hommes de la Polizei de Landau ont également participé à l’opération.

 

« Souvent, dans le col, ce n’est pas une vitesse excessive qui est à déplorer. Mais un problème de trajectoire : les motards ont trop souvent tendance à vouloir couper les virages », a constaté le major. Par petits groupes, les motards peuvent se rendre sur le col avec les gendarmes — une mise en pratique et une occasion de corriger les mauvaises habitudes.

 

Le parvis de la gare est également occupé par les sapeurs-pompiers de Wissembourg, qui délivrent des conseils : « lorsqu’un motard est blessé et qu’il ne peut pas ôter son casque lui-même, il ne faut surtout pas qu’une tierce personne le lui enlève car cela risquerait de causer un traumatisme de la colonne vertébrale. Le mieux est de ne pas toucher le blessé », prévient l’adjudant Gérald Quemener, de l’UT de Wissembourg, rappelant que la position latérale de sécurité (PLS) ne devait être mise en place uniquement lorsque le blessé est inconscient et qu’il respire.

 

Un petit atelier est également consacré aux équipements de protection : veste avec airbag incorporé, avec renfort pour colonne vertébrale… « Ce sont de très bonnes protections, commente Gérald Quemener. Elles nous obligent à adapter nos gestes de secours. ».

 

 

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2020

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog