" /> L'étape 7 du rallye à été encore très copieuse en sable ! - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

L’œil dans l’objectif

 

Les visiteurs qui se rendent à San Juan de Marcona sont le plus souvent à la recherche du meilleur programme pour découvrir les lineas de Nazca. Ce n’est absolument pas l’objet de la 7e étape du Dakar, dont les difficultés sont susceptibles d’user les nerfs de tous les types de pilotes. Les plus véloces se sentent à l’aise dans les portions de hors-piste rapide des 100 premiers kilomètres, mais ragent en entrant dans les zones de fesh-fesh et les pistes cassantes qu’ils trouvent sur un plateau d’altitude à mi-course. Ensuite, les experts du franchissement de dune ont la parole sur près de 50 kilomètres dans les massifs de « Dunas Grande » et de « Dunas Argentina », mais doivent rapidement s’adapter aux secteurs plus roulants de la fin d’étape… sans se faire piéger par des choix de navigation cruciaux en approchant de San Juan.

 

 

L’essentiel

 

Sam Sunderland joue aux montages russes dans ce Dakar 2019 et était définitivement au sommet de la dune dans la boucle de 323 km autour de San Juan de Marcona. Le vainqueur 2017 remporte sa deuxième victoire d’étape et se replace au général alors que la belle opération du jour est à mettre au crédit de Ricky Brabec qui profite de la journée en demi-teinte de Pablo Quintanilla pour lui reprendre la tête du général. Adrien Van Beveren continue pour sa part de jouer placé. Nicolas Cavigliasso n’a lui toujours pas connu le moindre ennui avec son quad Yamaha et empile les succès jour après jour pour mener le rallye avec 1h15 d’avance sur son plus proche poursuivant. Une démonstration rarement vue sur le Dakar et qui contraste avec la situation en SxS où les rebondissements sont quotidiens. 

 

 

La perf du jour

 

Engagé en urgence pour pallier au forfait de dernière minute de Paulo Goncalves l’an passé, José Ignacio Cornejo avait largement gagné sa place de titulaire dans la prestigieuse équipe Honda officielle. Et si le jeune Chilien est encore en apprentissage sur le plus exigeant des rallyes, il est déjà une valeur sûre sur laquelle le HRC peut s’appuyer. Disponible pour aider ses coéquipiers en cas de besoin, Cornejo est aussi très rapide et intelligent comme il l’a prouvé en renouvelant son meilleur résultat en carrière obtenu il y a deux jours, une belle deuxième place derrière Sam Sunderland. Il ne lui manque désormais plus grand-chose pour rejoindre la liste des vainqueurs d’étape sur le Dakar.

 

 

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2020

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog