" /> Fabio en position de grand favoris pour ce GP de France - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Le Rookie a explosé aux yeux du monde à Jerez en étant le plus jeune poleman. Au Mans, le Niçois doit assumer son statut de meilleur Français. Lui qui a terminé troisième des deux premières séances d’essais libres sur le Bugatti.

 

 

« On n’est pas là pour faire meilleur français, on est là pour faire du mieux que l’on peut. » Eric Mahé, agent de Fabio Quartararo donne le ton et les ambitions du plus jeune pilote du Paddock. À seulement 20 ans, il éclabousse de son talent la MotoGP. Sa pole position au dernier Grand Prix d’Espagne l’a propulsé sous les feux des projecteurs et fait de lui le plus jeune poleman de l’histoire de la discipline, détrônant le quintuple champion du monde, l’Espagnol Marc Marquez. Son agent lui retient que le week-end de Jerez et les tests qui ont suivi ont fait passer un cap à son pilote, tout en le plongeant dans une nouvelle dimension où il se bat avec les cadors. « Il est en train de pousser Marquez, et ce n’est pas à la portée de tout le monde. »

 

Avec des bonnes performances, le rookie a quelque peu calmé ses détracteurs qui le trouvaient trop jeune et inexpérimenté au vu de son maigre palmarès depuis ses premiers pas dans le championnat du monde en Moto3. Même si, comme l’avoue Eric Mahé, « on lui avait conseillé de prendre son temps car en début de saison on peut reculer ou avancer. » Mais l’agent a senti que son pilote en avait sous la pédale et lui a glissé un message clair à la fin de la troisième course de la saison à d’Austin, aux États-Unis. « Je lui ai dit que s’il était prêt et s’il sentait bien les choses, il pouvait le faire. » Sous-entendu, « lâcher les chevaux ».

 

Le Niçois a suivi ce conseil à la lettre pour réaliser une magnifique performance à Jerez, aux yeux d’Eric Mahé qui tempère tout de même les attentes qui planent au-dessus de Fabio Quartararo sur cette étape au Mans et le reste de la saison. « Là tout de suite, ce n’est pas facile de faire beaucoup mieux. Il ne faut pas oublier qu’il n’a pas la meilleure moto. Maintenant l’objectif, ce serait de stabiliser ce genre de performance tout en sachant qu’il y aura peut-être des circuits ou des séances où il ne faudra pas s’affoler s’il est dixième. »

 

Mais avec une moto jugée moins compliquée que les autres à piloter et une belle performance hier aux deux premiers essais libres (1er et 3e), Eric Mahé espère qu’il fera de son mieux, et qu’il aura de la réussite dimanche pour la course.

 

Favori du public


Fabio Quartararo est arrivé au Mans avec le statut de « n° 1 français ». Une nouveauté pour lui qu’il doit à son très bon début de saison, mais aussi aux difficultés de Johann Zarco au guidon de sa KTM. Après de telles performances, les fans commencent forcément à s’enflammer. Mais le jeune pilote essaye tant bien que mal de garder les pieds sur terre. « Je me dois de rester concentré, afin d’offrir aux fans un beau Grand Prix. Pour le moment je n’ai pas encore trop de pression ni de stress, donc je dois continuer à rester calme et travailler comme je le fais d’habitude. »

 

Cet engouement du public n’étonne pas l’agent du Rookie. « Il est très charismatique. Il a une bonne tronche. Il est gentil avec tout le monde, ne refuse jamais un autographe. Il aime les enfants. Dès qu’il y a une personne handicapée, il en fait plus. C’est vraiment quelqu’un de généreux. C’est un garçon attachant. »

 

Une chose est sûre, Eric Mahé croit en son pilote et le voit aller loin, que ce soit au Mans, cette saison ou dans les années à venir. « Il a un beau parcours devant lui. »

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2020

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog