" /> Politique environnementaliste de la circulation routière fragile en Inde et les conséquences de ses décisions - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Les constructeurs indiens de motocycles s’inquiètent de la marche forcée vers l’électrique et de ses répercussions sur le marché.

 

 

Dans une actualité environnemento-catastrophique, certains gouvernements présentent le tout électrique comme l’une des solutions d’avenir. Cependant, outre le fait que rien ne certifie qu’ils ne changeront pas d’avis en 2022, une transition trop brutale ne pourrait pas s’opérer sans conséquences sur les marchés et les consommateurs.

 

Coup d’œil sur nos amis indiens, premiers consommateurs mondiaux du deux-roues motorisé (22 millions de 2RM vendus chaque année). Traduction d’article.

 

Suite à la proposition du gouvernement d’interdire la vente de véhicules à trois roues non électriques d’ici 2023 et les deux-roues de moins de 150cm3 d’ici 2025, l’Association Indienne des Constructeurs Automobiles (SIAM) a qualifié cette idée d’impraticable et peu réaliste.


Rajan Wadhera, président de la SIAM a déclaré que l’ambition du gouvernement doit être tempérée par une approche pragmatique pour ne pas perturber inutilement l’industrie automobile.


"Des attentes et des politiques aussi irréalistes ne feraient que nuire à l’industrie mondiale des véhicules électriques à deux et trois roues, sans contribuer à rendre les véhicules acceptables pour le client et le marché ", a déclaré M. Wadhera. Le ministère des routes et des transports serait en consultation avec NITI Aayog (1) et d’autres parties prenantes et envisage que tous les véhicules à trois roues et tous les deux-roues de moins de 150 cm3 devront être électrifiés d’ici 2023 et 2025, respectivement.

 

Un comité directeur dirigé par Amitabh Kant, directeur général de NITI Aayog, a établi dans son rapport une feuille de route.


M. Wadhera a souligné que l’industrie automobile est déjà en train de passer aux normes d’émission BS-VI dans les délais les plus courts qui soient, avec des investissements de près de plus d’1 milliard d’euros.


« Avant même que cet investissement ne soit amorti, le gouvernement prévoit une nouvelle réglementation impraticable », a précisé M. Wadhera. "Dans le scénario actuel, toute politique visant à accélérer la transition vers les véhicules électriques entraînerait des dommages importants à l’industrie automobile " a-t-il ajouté.

 

(1) National Institution for Transforming India

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2020

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog