" /> Recommandations contre le vol de vos motos et scooters - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Le Mouvement national de la FMF a toujours été une référence en matière de lutte contre le vol. Si les travaux de la commission Stop Vol ont mené à la norme des antivols mécaniques, le vol reste un fléau contre lequel il convient de se protéger. La Fédération prodigue d’excellents conseils dans ce domaine : bonne lecture !

 

 

La FMF constate une fréquence de vol en hausse sur certaines catégories de machines, comme le démontre le « top ten 2018 » des 2 et 3-roues les plus volés en France. Concernant la méthode, l’Observatoire des vols 2018 publié par Coyote Secure révèle que 9 motos sur 10 disparaissent par « enlèvement ». Elles sont ensuite « enfouies » et terminent généralement démontées pour alimenter le marché de la pièce détachée de contrebande. Pourtant, attacher sa moto systématiquement à un point fixe et bien choisir son lieu de stationnement sont deux parades efficaces pour éviter ce fléau.

 

Qu’est-ce que l’enlèvement d’une moto ?

 

Cette méthode radicale consiste tout simplement à soustraire la moto, même protégée de son antivol (ou plusieurs pour les plus prudents) et même avec sirène d’alarme en fonction, de son lieu de stationnement et en même temps, du regard de son propriétaire. La destination est alors soit un fourgon mobilisé pour le larcin, soit un parking discret situé en sous-sol. Ce genre de vol ne dure qu’une poignée de secondes et les réseaux les plus aguerris sont souvent lourdement équipés pour agir vite (chariot de transport, treuil, grue d’atelier, etc.). L’étude Coyote Secure alerte d’ailleurs sur la généralisation de cette méthode (93,1 % des vols) et sa progression inquiétante (+12,5 % depuis 2016).

 

Qu’est-ce que l’enfouissement d’une moto ?

 

Depuis l’avènement des dispositifs de géolocalisation à fonction antivol, dont sont dotées de plus en plus de motos, les voleurs se sont adaptés. Ils tentent donc de rendre ces mouchards électroniques muets en les privant de réception dans une zone hors signal GPS (box ou parking sous-terrain, container, etc.). Tapis de la sorte, ils ont également le temps de neutraliser les différents antivols installés, puis de démonter leur butin pour l’écouler sans tarder via des réseaux spécialisés dans le trafic de pièces détachées. L’étude Coyote Secure précise que plus d’un deux-roues retrouvé sur deux est découvert en sous-sol (55 %), et si cette proportion est, elle aussi, en forte croissance (+20 % depuis 2016), elle le doit aussi à l’amélioration permanente des performances des systèmes de repérage par satellite.

 

Comment éviter l’enlèvement de sa moto ?

 

La règle d’or est de toujours attacher sa moto à un point fixe (arceau dédié sur les parkings 2-roues, poteau, mobilier urbain, etc.). Les meilleurs antivols du marché, qu’ils soient mécaniques ou électroniques, ne sont d’aucune utilité contre l’enlèvement si la moto n’est pas reliée à un point fixe. Attention, pour être 100 % efficace, il faut veiller à ne pas laisser traîner l’antivol au sol car il est plus facile à forcer et surtout, toujours fixer le U ou la chaîne à un élément non-démontable de la moto (bras oscillant, cadre, fourche complète).

 

Comment choisir son lieu de stationnement pour éviter le vol de sa moto ?

 

Dans l’espace public, privilégiez les endroits bien en vue (face à une terrasse de restaurant par exemple), très fréquentés et correctement éclairés la nuit (30 % des vols se déroulent entre 22 heures et 6 heures). La présence d’une caméra de vidéosurveillance peut dissuader davantage. Avant d’arrêter votre choix, assurez-vous de ne pas entraver la circulation des piétons et autres usagers de la voirie. En cas de stationnement régulier dans le même quartier, alternez le plus possible les lieux de parking pour ne pas créer d’habitude. Une moto garée systématiquement au même endroit se repère plus vite. De même, évitez autant que possible de laisser la moto au même endroit durant plusieurs jours. La même logique prévaut dans les parkings sous-terrains où il s’agit d’éviter les endroits sombres et déserts. Dans les propriétés privées, toujours protéger sa moto avec l’antivol si elle n’est pas garée dans un endroit fermé à clé (garage, box). Les motards les plus prudents n’hésitent d’ailleurs pas à cumuler les protections, en utilisant leur(s) antivol(s) même lorsque la porte du garage est verrouillée.

 

Une garantie vol incitative dans vos assurances. 

 

Afin de favoriser les bonnes pratiques qui contribuent à diminuer le fléau du vol, et éviter à ses sociétaires de s’exposer inutilement à ce risque, vos mutuelles innovent en créant trois niveaux de franchise pour la garantie vol *. Ainsi, mieux la moto est protégée, moins la franchise sera élevée si elle venait néanmoins à être volée. Ainsi, et à titre d’exemple, avec une moto protégée par deux moyens de protection, la franchise sera de 225 €, mais passerait à 338 € avec un seul moyen de protection. Avec le seul antivol de direction d’origine, qui est à utiliser dans tous les cas, elle grimpe alors à 675 €.

 

Le sociétaire est libre de panacher les moyens de protection qu’il souhaite (système de traçabilité après vol, système d’alarme d’origine constructeur, U, chaîne, gravage). En dehors de ceux installés d’origine sur la moto, les dispositifs antivols mécaniques ou les alarmes de seconde monte (pas de constructeur) doivent être certifiés NF recommandés par la FMF ou CLASSE SRA. Les systèmes de démarrage type "clefs codées" ou "keyless" ne sont pas reconnus comme antivol.

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2020

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog