" /> Les Yamaha en mode gagante sur les 8h de Sepang ! - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

L'équipe autrichienne, qui n'a fait rouler que Niccolò Canepa pendant toute la course, s'impose en Malaisie devant la Honda Asia Dream Racing n°88 et la BMW Motorrad World Endurance Team n°37. Débrief.

 

 

Après la pole position à domicile de la Yamaha Sepang Racing n°21, c'est sa consoeur n°7 du YART qui a réussi à braver les éléments pour gagner les 8H de Sepang - en réalité écourtées à 5h50 en raison de conditions météo très difficiles -, premières du nom et deuxième épreuve du championnat du monde d'endurance FIM EWC 2019/2020.

 

Malgré une alerte électronique en début de course, Niccolò Canepa - unique pilote choisi pour sa maîtrise des conditions difficiles - passe le drapeau à damier en tête mais n'oublie pas de remercier ses coéquipiers Broc Parkes et Karel Hanika : "nous avons gagné tous ensemble", souligne l'italien à l'arrivée.

 

Le YART devance le team japonais Honda Asia Dream Racing sur la CBR n°88 confiée au malaisien Zaqhwan Zaidi, au thaïlandais Somkiat Chantra et à l'indonésien Andi Farid Izdihar.

 

Troisième à Sepang, la S1000RR n°37 du BMW Motorrad World Endurance Team aux mains de Ilya Mykhalchyk et Markus Reiterberger décroche son deuxième podium après celui du Bol d’Or, mais sans le français Kenny Foray, blessé aux essais et qui n'a pas rouler en course. L’équipe officielle belge BMW prend ainsi la deuxième place au classement général provisoire du championnat du monde FIM EWC avec 15 points de retard sur le Suzuki Endurance Racing Team, 5ème à Sepang mais toujours en tête grâce à sa victoire au Bol d'Or.

 

 

Moto Ain vainqueur Superstock


4ème à l'arrivée, le team Moto Ain remporte de nouveau la catégorie Superstock et consolide sa place en tête de la Coupe du monde d’endurance avec Roberto Rolfo, Robin Mulhauser et Hugo Clère.  La Yamaha n°96 termine la course devant la GSX-R n°2 du SERT et la ZX-10R n°1 du Webike SRC Kawasaki France, championne du monde en titre.

 

L'équipe allemande GERT56 by GS Yuasa sur la BMW n°56 termine 14ème à l’arrivée mais deuxième Superstock avec Lucy Glöckner, Stefan Kerschbaumer et Pepijn Bijsterbosch. Retardé par une chute en début de course, le team japonais Tone RT Syncedge 4413 sur la BMW n°80 de Tomoya Hoshino, Kokoro Atsumi et Takeshi Ishizuka se classe troisième de la catégorie et signe son premier podium hors Japon.

 

Du côté des favoris, un accrochage entre Mike di Meglio (F.C.C. TSR Honda France) et Michael van der Mark (Yamaha Sepang Racing) a envoyé les deux motos au tapis et fait perdre aux deux favoris le contact avec la tête de la course... Après un passage au stand, la Yamaha n°21 repart au-delà de la 40ème place mais parvient à terminer 7ème grâce à des chronos canons (2’17.817 pour Franco Morbidelli, meilleur tour en course) devant BMW Sepang Racing, 3ART Moto Team 95 (Yamaha) et ERC Endurance, qui fait entrer sa Ducati Panigale dans le Top 10.

 

La F.C.C. TSR Honda France n°5, revenu au commandement après l’accrochage, a malheureusement perdu tout espoir sur une chute de Mike di Meglio à une heure de l’arrivée et se classe 13ème à l'arrivée.

 

Suzuki JEG Kagayama, bien placé dans le trio de tête, a également perdu beaucoup de terrain sur problème mécanique, tout comme la BMW n°9 du team Tecmas BMW GMC qui avait fait le show en début de course avec Camille Hédelin, très à l’aise sur piste détrempée avant d'être contraint à l'abandon.

 

Prochain rendez-vous du championnat du monde d'endurance FIM EWC : les 24 Heures Motos les 18 et 19 avril au Mans. Restez connectés !

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2020

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog