" /> Etape 2 du Rallye Dakar - Al Wajih - Neom - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

L'essentiel

 

En débutant 2020 comme il avait terminé 2019, par une victoire d’étape, Toby Price ne pouvait envoyer message plus clair à ses adversaires. L’Australien porte fièrement la plaque de n°1 et sera difficile à aller chercher en Arabie Saoudite. Ricky Brabec, pointé à 2 minutes, semble tout de même avoir les moyens de bousculer l’hégémonie de KTM, à moins que Matthias Walkner (3e du jour) ne prenne son tour au palmarès du Dakar. Une édition qui pourrait bien sourire au revenant chez les quads Ignacio Casale qui a immédiatement retrouvé sa vitesse tandis que les gros bras de la catégorie autos se sont eux fait surprendre par un étonnant Vaidotas Zala.

 

 

Plus qu’un gros coup, c’est une véritable performance qu’a offert Vaidotas Zala pour ses débuts en Arabie saoudite. Une première étape au terrain varié et à la navigation difficile censée favoriser les ténors habituels de la discipline, mais qui a finalement permis de révéler le récent champion de Lituanie de rallye au grand public. 

 

Coup dur du jour

 

Romain Dumas attendait sans aucun doute beaucoup plus de sa troisième participation au Dakar. Après une édition 2017 prometteuse pour le triple vainqueur des 24 Heures du Mans (8e), l’Alésien avait beaucoup travaillé pour rendre sa RD Limited compétitive et viser encore plus haut en Arabie saoudite. 

 

 

La stat du jour

 

20 Soit le nombre de victoires d’étapes à mettre à l’actif d’Ignacio Casale qui devient le premier à atteindre ce chiffre chez les quads. Le Chilien signe ainsi un retour gagnant dans une catégorie qu’il avait quittée en 2018… par une victoire ! C’est ce qu’on appelle reprendre les choses là où on les avait laissées.

 

La réaction du jour

 

Toby Price : « Mon road-book a eu un problème après une quinzaine de kilomètres, donc c’était assez étrange. Dans un sens j’ai été un peu chanceux, parce que j’ai réussi à m’en sortir en roulant dans la poussière des autres. Mais quand on est sans road-book, on roule en aveugle. Sur le papier cela semble bien pour le moment, mais il se peut que je prenne une pénalité. Ce n’est pas la meilleure façon de commencer, mais la route est longue. En tout cas je me suis bien senti sur ma moto, on est à l’arrivée sans avoir eu de problèmes, il y a de quoi être heureux. »

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2020

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog