" /> Résumé de l'étape 10 - étape marathon sur le Dakar - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Si Joan Barreda remporte sa première victoire du rallye au bout d’une étape raccourcie à Shubaytah, l’Espagnol doit se sentir bien impuissant face à la maitrise de son coéquipier Ricky Brabec qui augmente encore son avance en tête du général. La hiérarchie est dominée encore plus clairement au soir de l’étape marathon par Carlos Sainz chez les autos après les hésitations en navigation de Nasser Al Attiyah et de Stéphane Peterhansel.

 

 

L’essentiel


Et si Joan Barreda avait mis trop de temps à se mettre dans le rythme ? Vainqueur de sa première spéciale de l’année au lendemain de plusieurs bonnes étapes, l’Espagnol pourrait payer cher une mise en régime trop timide la première semaine. Tout le contraire de son coéquipier chez Honda Ricky Brabec qui s’est rapidement forgé une belle avance sur la meute, qu’il continue à entretenir étape après étape. Une attitude adoptée jusque-là par Ignacio Casale avant la défaillance du Chilien en navigation sur la dixième étape, qui lui coute une bonne partie de son avantage sur Simon Vitse et laisse cette fois la lumière au Polonais Kamil Wisniewski, vainqueur de la spéciale.

 

La stat du jour


Avec 7 nationalités différentes dans les 10 premières motos à l’arrivée de la spéciale, le Dakar est plus hétéroclite que jamais. Un Américain devance dans le désordre deux Chiliens, un Espagnol, un Australien, un Autrichien, deux Argentins et un Slovaque ! Aucun pilote français n’apparait dans cette liste : si la situation perdure, ce serait la première fois dans l’histoire du rallye que le pays fondateur ne serait pas représenté dans l’élite à moto. Mais Adrien Metge, 12eà une vingtaine de minutes de la 10e place de Svitko, peut encore intégrer le Top 10...

 

 

La réaction du jour


Stéphane Peterhansel : « On aimerait bien gagner tous les jours , mais à la fin de la spéciale on s’est perdu avec Nasser. Au moment où on a retrouvé notre piste, Kuba et Carlos nous ont vus, donc ils ont pu nous suivre pour revenir sur le bon waypoint, donc ils n’ont presque rien perdu. Ça se joue à peu de choses, parce que si on s’était recalé un tout petit peu plus tôt, ils n’auraient pas vu notre poussière et on aurait pu s’échapper. Ils ont eu un petit peu de chance et nous un petit peu moins. Mais Carlos va très vite aussi, il mérite d’être devant. Mais tout le monde va se poser demain : il y a de grande dunes en début d’étape, on aura le plein d’essence… il peut se passer des choses ».

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2020

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog