Difficile d’imaginer plus bel écrin en Bourgogne que le Domaine de Foolz pour accueillir la cinquième des sept étapes du 24MX Tour 2018.

 

 

 


Une vaste prairie verdoyante, totalement dégagée, formant une cuvette dans laquelle serpente un splendide tracé, disparaissant au loin dans quelques petits bosquets, avant de revenir par le haut du plateau. Un régal pour les pilotes et les spectateurs, d’autant que les équipes de l’Association Sportive du Domaine de Foolz ont éffectué un fantastique travail dans la soirée de samedi pour humidifier la piste. Très dure hier, celle-ci a été intégralement griffée à la pelle mécanique, puis hersée avant d’être copieusement arrosée. Pour leur première organisation de cette ampleur, les équipes de Nicolas Cheurlin ont également assuré une organisation impeccable, permettant de mettre tout le monde dans les meilleures dispositions.

 

La météo a joué le jeu avec un soleil voilé toute la journée et des températures oscillant autour des vingt degrés. Les conditions étaient donc excellentes, les courses ont été de très haut niveau pour le plaisir de nombreux spectateurs pour cette cinquième épreuve des Championnats de France Elite MX1, MX2 et Juniors. Il tenait également à saluer l’excellent travail d’un tout jeune club très dynamique qui, pour une première, à placer la barre très haute.

 

Boog passe à travers les gouttes en MX1


Arrivé en Bourgogne avec une confortable avance au Championnat, Xavier Boog à une nouvelle fois fait parler l’expérience pour s’imposer en ne commettant aucune erreur sur une piste pourtant sélective et piégeuse, contrairement à ses concurrents. Il s’adjuge la deuxième manche qui a vu partir au tapis presque tous ses rivaux. C’est d’abord Jordi Tixier (Bos Racing) et Grégory Aranda (SN Motorsports Kawasaki) qui sont tombés après quelques virages.

 

Contraints à l’abandon, ils ont laissé le champ libre à Milko Potisek (Yamaha – 7-DNF), auteur du holeshot, ainsi qu’au Champion en titre. Boog s’est vite placé second, puis est revenu petit à petit avant d’accélérer et prendre la tête dans le 9ème tour. L’hécatombe s’est ensuite poursuivie puisque Potisek, deuxième, a chuté et abandonné à deux tours de la fin tandis que Nicolas Dercourt (GSM Dafy Michelin Yamaha) s’est luxé l’épaule alors qu’il était quatrième et n’a pu franchir la ligne. 

 

La suite de l"article sur le site de Motorsport.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :