Le Préfet du Vaucluse n'aime pas le sport motocycliste à Goult (84220) et l'un de ses points de fixation semble être l'interdiction des courses de moto sur le circuit de motocross de cette commune.

 
 
 
 
 
 
 
Pourtant, à trois reprises que ce soit en référé ou sur le fond (20/11/2009 - 12/05/2010 - 21/04/2011), le Juge Administratif l'avait déjà rappelé à l'ordre en mettant en cause la légalité de ses décisions et en donnant gain de cause à la Fédération des Motards de France et avec un soutien total au Moto-Club de Goult.
 
 


Mais à l'évidence cela ne suffit pas puisqu'il avait, à nouveau, interdit une compétition le 04 avril 2012 sur ce même circuit.
 
 

La Fédération a donc réitéré en contestant l'arrêté du Préfet devant le Tribunal Administratif de Nîmes.
 
 

Le 7 novembre 2013, ce dernier vient une nouvelle fois de donner raison à la Fédération et décider que"le Préfet ne pouvait légalement justifier son refus d'autoriser l'épreuve".
 


Le Juge a également précisé que, et cela n'est pas neutre, "la seule circonstance que le tracé du circuit se situe sur un site Natura 2000 ne justifie pas à elle seule le refus d'autorisation".
 
 

Espérons que cette nouvelle décision permettra au Moto-Club de Goult d'organiser sereinement ses futures épreuves.
 
 

La FMF continuera à soutenir les clubs et défendera ses droits et ses libertés aux pilotes et aux motards pratiquant et n’hésitera pas à faire valoir ses droits devant la justice chaque fois que cela sera nécessaire.
 
 
 
 
 
 
La Préfecture du Vaucluse à nouveau désavouée par la justice
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :