Etape 1 : Cyril Despres (Yamaha) et Alain Duclos (Sherco) dans le top 5 !

 
 
 
 
 
 

Cyril Despres - Yamaha (photo Dakar.com)

 

 

 

174 motos et 40 quads ont pris le départ ce matin à Rosario en Argentine pour la 1e étape du 36e Dakar. Après 405 km de liaison et 180 de spéciale jusqu’à San Luis, Cyril Despres (Yamaha) se place d’ores et déjà dans la course au titre…



Les prévisions unanimes sur une confrontation particulièrement ouverte à moto sont d'ores et déjà visibles sur le classement après la première étape. Si Joan Barreda (Honda) a signé le chrono du jour, quatre marques différentes sont représentées aux quatre premières places, avec Marc Coma (KTM), Cyril Despres (Yamaha) et… la Sherco d'Alain Duclos



C'était déjà une certitude, et elle est maintenant confirmée ! Joan Barreda n'usurpe pas sa réputation de pilote le plus rapide du monde. Pour son entrée sur le Dakar 2014, l'ancien pilote Huqsvarna transféré chez Honda en cours d'année se fait remarquer par son coup de guidon d'acrobate. Les pistes rapides et sinueuses au programme de la spéciale dessinée dans la région de Cordoba se prêtaient parfaitement aux qualités du collectionneur d'étapes espagnol, qui bénéficiait également avec le dossard numéro 3 d'une position de départ favorable. En se rapprochant légèrement de Marc Coma, roulant lui-même dans la poussière du tenant du titre, Cyril Despres. Dès lors, Barreda s'installe en tête du classement général en gagnant la 6e spéciale de sa carrière, en 30 étapes disputées… un ratio plus qu'honorable.

 

 

Alain Duclos - Sherco (photo sherco France)

 

 

En regardant l'horizon des prochaines étapes, on pourrait conclure qu'un assez prévisible trio Barreda-Coma-Despres a distancé la concurrence sans attendre, sachant que leurs contradicteurs les plus souvent cités comme Paolo Gonçalves et Chaleco Francisco Lopez pointent respectivement à 2'25 minutes et à 3'24 minutes, tandis que Helder Rodrigues accuse déjà un retard de près de 9 minutes sur son coéquipier chez Honda. Mais en réalité, les surprises s'invitent aussi prématurément au menu du Dakar, puisqu'un coup inattendu a été porté par Alain Duclos, venu s'intercaler en en 4e position du classement du jour, avec seulement 1'56 minute de plus au chrono par rapport à Barreda. Le pilote franco-malien assurait déjà avec conviction avant la course que les modifications apportées sur la Sherco depuis l'année dernière l'autorisait à viser très haut. Sa première prestation, pour un pilote qui n'a plus roulé en compétition depuis la précédente édition, donne du poids à ses propos… 

 

 



« Je suis vraiment très, très, content, car je me suis fait plaisir », commente Alain Duclos« Ma Sherco fonctionne à la perfection et sur ce type de piste, c'est un vrai paisir car elle est super facile. Donc voilà: plaisir, vitesse et le résultat est à l'arrivée tant mieux ! En plus, il était important pour moi de bien se placer d'entrée pour partir dans le bon wagon sur les grosses étapes à venir ».

 

 

Cyril Despres - Yamaha (photo Dakar.com)

 

 

Les quadeurs les plus rapides du plateau ont assumé leur statut sur le même parcours. Ignacio Casale (Yamaha), 2e l'année dernière, gagne encore en crédibilité en s'imposant sur cette première étape. Son avantage est infime, mais le Chilien peut savourer l'honneur d'avoir devancé le tenant du titre, Marcos Patronelli (Yamaha), de 6 secondes, pour accrocher à son palmarès la 2e étape de sa carrière.

Chez les Français, c’est Frédéric Allard (Honda) qui décroche la meilleure place (18e à 19’35 minutes) devant la franco-italienne Camelia Liparoti (Yamaha), 23e à 21’11 minutes). Julien Guaquier (Yamaha) le président de la FMF, décroche une 26e place à 26'47 minutes) devant son cousin Gérard Bonnet-Mûtot (Yamaha), 21e  à 20'74 minutes. 

 

 

 


 

Classement de la 1e étape/Provisoire

 

 

 

 
 
 
Etape 2 : Lundi 6 janvier 2014 - San Luis-San Rafael – 724 km

 

 

 

Liaison : 365 km – Spéciale : 359 km



La spéciale la plus rapide du rallye, tout au moins pour sa première partie, sera aussi celle où les pilotes seront confrontés aux premières dunes. Et il ne s’agira pas que d’une initiation au sable : dans les 100 derniers kilomètres, l’exploration des dunes grises de Nihuil sera bien plus poussée que lors des précédentes visites. Le sable y est plutôt porteur, mais l’expérience sera tout de même riche d’enseignements sur les dispositions techniques des uns et des autres. En somme, un véritable test.

 

 

 

 

 

Les membres de la fédération à félicité tout les pilotes de quad, de moto et ainsi nous tenon à félicité Olivier Pain, Julien, Alain Duc et Gérard pour leurs performances en moto et je tien à félicité mon oncle Alain pour sa place au classement général ! Félicitation à eux encore une fois ! Bonne chance pour l'étape de demain ! 

 

 
 
 
 
 
 
 

Dakar 2014 – 5 18 janvier 2014 – Argentine Bolivie Chili
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :