Dans un avis reçu aujourd’hui par la FMF, la Commission Européenne élargit significativement le choix entre les catégories des différentes motos accessibles aux jeunes motards titulaires du permis A2.

 

 

Pour rappel, la 3eme directive européenne (2006/126) autorisait les conducteurs novices titulaires du permis moto à conduire les deux-roues motorisés de moins de 35 kw (47ch) et d’un rapport puissance poids de 0.2kw/kg. 

 


Mais cette restriction était assortie d’une autre : « la moto ne doit pas être dérivée d’un véhicule faisant à l’origine plus du double de la puissance bridée ».

 

 

Cette restriction supplémentaire en apparence anodine a en réalité condamné la quasi-totalité des motos de l’ancienne catégorie MTT1, bridées suivant la réglementation qui préexistait à 34 ch. Paradoxe : un titulaire du permis A2 était donc autorisé à conduire une moto de 90 ch bridée à 47ch, mais il lui était interdit de la conduire si elle était bridée à 34 ch (correspondant aux anciennes normes de bridage qui prévalait avant le 19/01/2013).

 

 

Avec l’avis du communiqué aujourd’hui par la Commission Européenne (en pièce jointe), la situation est maintenant clarifiée. La FMF se félicite véritablement de cet avis plus que favorable et qui est surtout de très bons sens pour lequel elle militait depuis des mois, et même des années ! Elle espère qu’une circulaire émanant des autorités françaises permettra de clarifier rapidement la situation en France.

 

 

Les motards seront donc fixée sur leurs sorts, et ses plus qu'un soulagement pour eux, que la Commission européenne à fixer ses modalités sur les différentes catégorie de cylindrée et de puissance autorisant aux jeunes motards passionnés de rouler sur ses machines. 

 

Nous attentont ce communiqué de la part des autorités françaises, en espérant quelle sera régularisé assez vite, ainsi que les motards pourrez bénéficier de cette éclairsisement

 

 

 

 

 

La FMF, se félicite pour cette avancé de la commission européenne à qui elle milité depuis des mois contre cette forme d'injustice envers les jeunes motards

La FMF, se félicite pour cette avancé de la commission européenne à qui elle milité depuis des mois contre cette forme d'injustice envers les jeunes motards

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :