Le gouvernement a tellement bien brassé l’air de l’Île-de-France pollué que les très mauvaises particules ont fini par diminuer au point de pouvoir suspendre cette punition alternée.

 

Dans sa grande tenacité et au terme d’une semaine très calamiteuses, le gouvernement a eu cette crise de la sagesse d’imposer des restrictions de circulation 24 h avant qu’un changement météo ne vienne purifier enfin l’atmosphère de Paris et de sa petite couronne au tour de la capital.


Les restrictions de circulation n’auront sans doute pas embêté qu’une journée les salariés qui n’ont pas eu l’embarras du choix mais juste l'inposition formel de ce decret. Mais gare à vous tous ! Faite attention ! dès que le villant nuage toxique repasse la frontière, le gouvernement remettra ça, c’est forcement promis !

 

Les autres villes qui n’ont pas eu le temps d’expérimenter cette grose machine à laver le ciel, les poumons et les cerveaux réclament déjà leur circulation alternée. Quel stuidité de la pare des membres du gouvernement ! 

 

Ce répit permettra peut-être à nos penseurs en herbe est décideurs en mobilité française de se rendre bien compte qu’il n’y a pas de deux-roues motorisés fonctionnant au gazoil d'après ce que nous sachons tous ! et qu’une moto occupée par deux personnes présentant un taux d’occupation de 100%, soit forcement et à priori plus qu’une voiture de cinq places avec trois autres personnes à bord.


Pour toute les autres informations complémentaire concernant les avantages à faire d'avantages circuler les deux-roues motorisés en ville plutôt que des autos. La FMF, être conveunue et elles atend les rapport des têtes penseurs des messieurs changeants l'air en puereté de la purification d'air française. 

 

 

 

 

Circulation en fil alternée : fin du dispositif ? Jusqu’à la prochaine fois !  La crise sur Paris !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :