A l'appel de l’Union des usagers de la Route, ou la Fédération des Motards de France et de son côté la Fédération Française des Motards en Colère ont appelée les motards à manifesté au côtés des autres usagers avoisinant des dizaines de milliers de manifestants ont défilé dans plus de 80 villes le samedi 12 avril. Ces rassemblements, soutenus par la Fédération des Motards de France (FMF) et de nombreuses associations avaient notamment pour but de protester contre l’abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes françaises.

 



Ils étaient notamment plus de 5 000 motards à défiler à Paris du Château de Vincennes à la Porte Dauphine, nos amis motards ont manifesté à Amiens de plus de 1680 motards se sont retrouvé, à Arras 1250 motards se sont rendu pour manifesté, à Lille 2000 motards ont manifestés contre la même mesure, Lyon 2950 motards ont répondu présent et Bordeaux avec plus de 3450 motards se sont retrouvé pour criée leurs ralle bolle sous les couleurs de la FMF et d'autre association des usagers de la route ainsi que la FFMC étant aussi présent dans certaine ville. Les 2 roues motorisés n’étaient pas seuls à manifester car des automobilistes se sont également joints aux cortèges. 

 



Même si les dés semblent pipés au sein du Conseil National de la Sécurité Routière, les Français et notamment tout les motards ont clairement montré leur exaspération face aux récentes dispositions répressives en matière de sécurité routière prises par le gouvernement depuis ses derniers mois. La FMF temps à poursuivre ses efforts face à ces problèmes et contre l'abaissement de la limitation de vitesse ou elle s'oppose très fermment. 

 



La sécurité routière devrait être fondée sur le partage de la route, l’apaisement des comportements, la formation et l’information des usagers du réseau routier. C’est pour cela que la FMF entend poursuivre ses efforts comme elle continuera à le faire avec la collaboration avec les associations d'usagers afin que l'Etat puisse enfin prendre en compte nos positions sur les conducteurs de 2,3 et 4 roues à moteur.

 

 

La FMF entend bien poursuivre ses combats contre ses réformes qui ne permettront pas de faire baisser le nombre de mort sur nos routes en gardant cette optique là. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :