Le Conseil National de Sécurité Routière (CNSR) s’est tenu ce jour à Paris en présence des nouveaux Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve et Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, Jean-Robert Lopez ainsi que des représentants des associations motocyclistes en France, la FMF etc...



La décision la plus attendue concernait le choix du gouvernement au sujet de la réduction de la vitesse maximum autorisée sur les routes à double sens de circulation.



Il semble que le gouvernement ait décidé de renoncer pour l’instant à cette mesure sur le plan national, et de prendre son temps en organisant des expérimentations localisées.

 


En effet, l’acceptation sociale semblait loin d’être acquise en la matière concernant cette mesure et à contre sens de l'avis des motards et de l'ensemble des utilisatuers des 2RM.

Bien entendu, les ayatollahs de la réduction de la vitesse n’ont pas manqué de s’insurger sur ce qu’ils appellent un recul de l’Etat.



Les associations d’automobilistes et de motocyclistes, notamment la Fédération des Motards France, représentant à l’évidence la majorité de nos concitoyens se félicitent d’une telle décision empreinte de bon sens.

 

Malgrès cette mesure nous essayons et restons vigilant tant à l'expérimantation locale de cette mesure et prendrons tout les moyens néccesaire pour garantir le droit de l'ensemble des motards et des utilisateurs des deux motorisées concernant cette mesure d'ou nous sommes bien évidement contre un déploiment au niveau national ! 

 

Esperont que cela ne restera qu'une simple expériementation et que le gouvernement se rend compte du temps perdu avec de telle mesure !

 

Penchons-nous plus sur les axes de priorité que les motards attendent et qu'il sont actuellement au point mort de toute mise en oeuvre. 

 

 

 

 

 

La sécurité routière pour les motards toujours au point mort !

La sécurité routière pour les motards toujours au point mort !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :