Les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons en 2014 et le bilan du mois de juin confirme cette tendance. Alors comme d’habitude, les autorités déclarent que les contrôles de vitesses seront renforcés en cette veille de départs en vacances. Sauf qu’à y regarder de plus près, cette hausse des accidents impacte surtout les piétons et les cyclistes qui représentent 40 % des victimes en juin malheuresement sur ce constat.

 

 

Le ministre de l’Intérieur et ses experts ont largement communiqué dans les médias pour dire que l’insécurité routière est en hausse et justifier ainsi une politique de répression routière basée sur les contrôles de vitesse. Pourtant, cette hausse de la mortalité routière tient essentiellement à la hausse des victimes parmi les usagers vulnérables, les deux roues motoriées mais surtout les cyclistes et les piétons, comme l’indique l’Observatoire Interministériel de la Sécurité Routière qui écrit : « Ce mois de juin 2014 s’est avéré plus mortel que juin 2013 pour les piétons (+14 tués), les automobilistes (+10 tués) et les cyclistes (+6 tués). En revanche, il a été recensé moins d’usagers de deux roues motorisés décédés (6 vies épargnées pour les cyclomotoristes et 18 vies pour les motocyclistes) qu’en juin 2013. »

Il ya quand même une grande différence au niveau des chiffres pour les deux roues ! 

 

On a vu également sortir deux études récentes des sociétés d’autoroutes qui dénoncent des conduites inadaptées : défaut d’usage des rétroviseurs et du clignotant, conduite abusive au régulateur, occupation anormale des files les plus à gauche, non-respect des distances de sécurité et rabattements trop courts en fin de manœuvre de dépassement. Chez les jeunes conducteurs, l’usage frénétique du smartphone fait aussi des ravages…

 

 

Pourtant, la réponse des autorités, c’est le renforcement annoncé des contrôles de vitesse… cherchez l’erreur ! 

 

 

Les autorités ne semble pas prendre en compte ses différents problèmes qui infecte, les problèmes de la sécurité routière ! Le gouvernement devrait s'occuper plus des problèmes au niveau des comportements des autres usagers de la route d'ou le prolème et centralisée sur le comportement qui est inadequate et irresponsable même mettant en danger l'esnemble des motards et les autrees usagers de la route ! Comme on le voit ! 

 

 

 

 

Sécurité routière : ne jamais confondre vitesse et précipitation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :