Pages

Publié par La coordination national de la Fédération

"Des projets gouvernementaux déconnectés des réalités" pour la FMF

 

 

 

 

Réunion du Comité Interministériel de la Sécurité Routière le vendredi 2 octobre

 

 

Le Premier Ministre Manuel Valls l'a annoncé, le Conseil Interministériel de la Sécurité Routière (CISR) se réunira le 2 octobre prochain pour faire suite à l'évolution de l'insécurité routière de ces derniers mois. Le CISR ne s'est plus réuni depuis mai 2011. A l'époque, les annonces avaient été nombreuses et avaient suscité la polémique puisque l'on avait interdit l'utilisation des avertisseurs de radars, fait passer les grands excès de vitesse dans la catégorie des délits ou encore tenté d'imposer le gilet jaune aux motards.

 

Réuni en urgence par le gouvernement, le futur CISR inquiète la Fédération des Motards de France, qui redoute que de mauvaises réponses soient apportées à de bonnes questions et donnent lieu à des annonces déconnectées des réalités.

 

 

 

La responsabilité des motards

 

Dans son bilan de l’accidentalité de l’année 2013, l'Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) indiquait que le motard n'était pas responsable de l'accident dans 65% des cas. Malgré cette donnée, les utilisateurs de deux et trois-roues motorisés restent dans la ligne de mire des Pouvoirs Publics alors qu'ils demeurent des usagers vulnérables et bien souvent victimes. Alors que la mortalité des deux-roues est remontée cet été, la FMF tient à rappeler que cette dernière a baissé de 11% en 5 ans et que ce sont les véhicules carrossés qui sont responsable des deux tiers des accidents.

 

 

De mauvaises préoccupations

 

Alors que la Sécurité Routière tente d'imposer depuis plusieurs années le port des gants et l'instauration d'un contrôle technique, la FMF souhaite recentrer les efforts des décideurs vers les véritables causes des accidents dont sont victimes les usagers de deux-roues motorisés.

 

Toute l'équipe de la FMF national continuent ainsi de mettre en avant les bénéfices d'une formation de tous les usagers à la coexistence avec les deux-roues, de la lutte contre les distractions au volant ou encore de la mise en place d'infrastructures routières moins agressives en cas de chute.

 

Pourtant, alors que les spécialistes s'accordent tous sur ce point, les responsables gouvernementaux continuent de s'acharner sur une répression qui montre déjà ses limites en termes d'efficacité. Un vrai scandale pour tout nos membres de la FMF, une vrai insulte envers l'ensemble des membres de la FMF. 

 

 

 

Fédération Française des Motards en Colère - Oratoire de Brandon Landron - 1er Vice-président  de la FMF :

 

Depuis 3 ans, les bénévoles de la FMF travaillent à réduire les causes des accidents de moto alors que les responsables de la Sécurité routière empilent les réglementations pour tenter de limiter les conséquences de ces accidents, en commençant par tenter de dissuader les gens à la pratique des 2RM. Depuis ces dernières années, la marotte des technocrates de la sécurité routière consiste à vouloir imposer le port des gants et instaurer un contrôle technique, deux mesures sans aucun effet sur les causes des accidents dont sont victimes les usagers en 2RM. Même si nous sommes favorable au port des gants motos mas absolument pas pour le contrôle technique !!!

 

Cet entêtement est d’autant plus aberrant que dans le cadre de toutes les concertations auxquelles les représentants des usagers en 2RM ont participé depuis ces quatre dernières années, la FMF a mis en évidence l’inefficacité de tels projets d’obligations tout en expliquant que les enjeux d’amélioration pour les 2RM étaient ailleurs.

 

Les spécialistes en conviennent, mais les politiques et les responsables gouvernementaux restent sourds…

 

 

 

La FMF ne consoit pas l'ensemble de ses mesure et l'annonce de telle mesure qui discrédite complémentement l'ensemble des motards de ce pays ! 

 

 

 

 

 

 

La coordination national de la Fédération

 

 

 

 

 

 

La FMF restera mobilisée coûte que coûte pour évitée une atteinte généralisée des droits des motards et des idées qui ne serviront à rien à changer la sécurité routière en France

La FMF restera mobilisée coûte que coûte pour évitée une atteinte généralisée des droits des motards et des idées qui ne serviront à rien à changer la sécurité routière en France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :