" /> Une belle performance ce weekend pour nos amis nordiste sur Hossegor ! - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par La coordination nationale de la Fédération

Plutôt contrarié dans le déroulement de ses courses depuis le début du Championnat de France Sable 2015-2016, Camille Chapelière (n°2) retrouve le sourire en s’imposant à Hossegor. Sa première victoire dans la discipline. 

 

 

 

 

Comme quoi, avec un bon départ, cela devient de suite plus facile et une course n’est pas la même. Cette banalité «  de comptoir », Camille Chapelière en était bien conscient et il n’attendait que cela : sortir de grille aux avant-postes pour, enfin, jouer la gagne.

 

Après Loon-Plage et St Léger de Balson où l’officiel Yamaha Motor France s’était escrimé à compenser de mauvaises entames, il fallait bien se douter que la roue finirait par tourner enfin dans le bon sens. C’est chose faite !

 

Installé à la première place d’emblée, Le Normand a livré la course qu’il voulait, géré ses efforts comme il l’entendait pour remporter sa première victoire en course de sable.

 

 

 

 

 

 

Seul Daymond Martens (n°4) s’est accroché à sa roue, prenant même un court instant la tête. Mais le Wallon s’est ensuite emmêlé les roues, commettant des fautes auxquelles il ne nous avait pas habitué jusque là.

 

Des erreurs qui ont éloigné le pilote TLB Racing de la course à la victoire et du podium, avant de devoir renoncer dans le dernier tour sur souci électrique.

 

Des erreurs que le pilote de Chimay n’aurait de toute façon pas dû commettre, pour briguer quoi que ce soit, face à Richard Fura très inspiré et véloce sur la côte landaise.

 

 

 

 

 

Incisif au point que le Picard a gardé un infime espoir de faire trébucher Chapelière de la plus haute marche du podium, après le deuxième passage au stand. Or, les derniers coups de boutoir du leader et futur vainqueur ont ramené le pilote Kawasaki Fury Moto à la raison. La fatigue aussi. 

 

Après deux années de chutes et de casses mécaniques, Richard Fura voit enfin le bout du tunnel et retrouve le niveau qui est le sien, le niveau qu’il avait affiché à Hossegor en 2014, son dernier podium (2e). 

 

Entre parenthèses, il est tout de même agréable d’observer que le fait que tous les pilotes de pointe, Yamaha et autres, soient contraints de ravitailler autant de fois rééquilibre les débats. La différence s’est faite en piste, entre la selle et le guidon.

 

 

Vainqueur en date de l’épreuve, Julien Tournessi (n°3) accède au podium après une superbe prestation. Bien placé dès le premier tour (avec Chapelière et Martens), en permanence dans le Top 4, l’Aquitain monte en régime.

 

Le pilote KTM Baïnes Motos devance sous le drapeau à damier Axel Van de Sande (Yamaha Motoland Calais). Emprunté pendant la première heure de course, le Flamand était bien loin de ce qu’il nous avait montré depuis Berck. Et, même si son rythme s’est amélioré au fil de l’épreuve, quelques chutes l’ont retardé.

 

La montée en puissance de Jean-Claude Moussé (n°6) s’est confirmée sur la Ronde d’Hossegor avec la 5e place. Le Touquettois a, cette fois encore, bien débuté dans le sillage des plus rapides. Malheureusement, des problèmes de lunettes l’ont perturbés et provoqués quelques chutes. 

 

Le pilote Yamaha, progresse indéniablement et sous-estimer ce dernier, en « tournée d’adieu », serait un grave manquement lors de la Gurp TT et de l’Enduropale du Touquet.

 

Hossegor… Sa plage, ses surfers, son soleil « printanier » de décembre, … ses chutes et son hécatombe mécanique. Cette édition n’a pas dérogé à la règle.

 

Martens (comme annoncé ci-dessus), Prévot ou encore Cailly ont garé leur monture avant terme. Quant à Jérémy Tarroux (Sherco), auteur d’une magnifique première demi-heure, c’est une énorme chute sur la plage qui l’a stoppé.

 

 

 

 

Autant de retraits qui ont fait le bonheur de Timothée Florin (n°9), sixième, même si le Nordiste n’avait pas attendu ces aléas pour se faire remarquer.

 

 

Il y a fort à parier, néanmoins, que ce rang serait revenu à Marshall Méplon (Yamaha De Doncker) sans un changement d’échappement.

 

 

Victime également d’une chute sur la plage, Gérard Mûto (Yamaha De Doncker) et Stéphane Watel (KTM Motoland Seclin) enregistre leur quatrième et troisième apparition d’affilée au 12e et 10e rang, juste derrière les solides Sergeï Potisek et Florent Blanchard (Yamaha). 

 

 

Au classement provisoire du championnat, Camille Chapelière s’empare de la plaque rouge de leader de cette épreuve.

 

 

 

 

 

On tiens à félicité la très belle performance de Camille Chapelière qui réalise une très belle place à cette belle épreuve du championnat de France des sables ! Bravo encore à leurs performance ce weekend et nous tenons éncore une fois à encourager Stéphane, Timothée et Gérard pour leurs excellentes peformances rendu sur cette épreuve ce weekend ! On leur souhaite véritablement de faire une très belle performance dans la suite de ce championnat ! Bravo encore à eux et leur performance remporté durant ce championnat ! Bone chance à eux et que le meilleur gagne dans ce championnat de France. Bravo encore à tous et bonne chance pour la suite. 

 

 

 

 

 

 

Le bureau national de la FMF.

 

 

 

 

 

 

Excellente performance des pilotes ce weekend qui se sont tous données dans cette très belle épreuve ! Bravo encore à eux tous.

Excellente performance des pilotes ce weekend qui se sont tous données dans cette très belle épreuve ! Bravo encore à eux tous.

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog