Grégory Aranda et Florent Richier (n°25) ont remporté, respectivement en MX1 et MX2, l’épreuve de Castelnau de Lévis (81) comptant pour le championnat de France Elite 2016, le 24 avril.

 

 

 

 

Lutte intergénérationnelle en MX2

 

 
 
 
 

En s’imposant à Castelnau-de-Lévis, le trentenaire Florent Richier (Yamaha n°25) est revenu dans la course au titre MX2 face aux jeunes loups que sont Mathys Boisramé (Yamaha n°172) et Nicolas Dercourt.

 

 

 

Les acteurs de l’Elite MX sont, cette fois encore, passés à côté du marasme. Le déluge étant tombé la veille. Et même s’ils ont évolué sur une piste grasse et délicate, ils ont connu beaucoup plus de chance que les protagonistes du Championnat d’Europe Quadcross (victoire d’Adrian Mangieu). Une chance partagée avec les Espoirs, série où Tom Guyon (TM) a poursuivi sa domination.

 

 

 

 

Victoire sur un plateau pour Aranda en MX1 

 


Xavier Boog a pu taper sur son casque, à deux mains, tant qu’il a voulu en franchissant l’arrivée, il a offert la victoire de manche 2 et d’épreuve à Greg Aranda (2e/1er), concurrent direct pour le titre MX1. En cause, une petite chute dans le dernier virage alors qu’il menait et avait résisté, toute la course durant, au harcèlement du pilote Yamaha 2B.

 

Vainqueur de la manche initiale, et en route pour un doublé, le Champion 2015 laisse là, finalement, l’occasion de reprendre des points (1er/2e), dans la continuité de Romagné. Certes, l’Alsacien a retrouvé son pilotage, son attaque, en franchissant le cap de la mi-saison mais l’opération demeure comptablement blanche.

 

Tout du moins par rapport à Aranda, car le pilote Kawasaki Bud Racing réduit l’écart (12 pts) sur Valentin Teillet qui n’a jamais été en lice pour la gagne. A sa décharge, le pilote Honda SR Motoblouz s’est fait bloquer par une chute collective au premier départ. Au prix d’un gros effort, le Vendéen est remonté au 3e rang, dans le sillage d’Aranda, mais a peut-être payé cette débauche d’énergie dans le débat suivant (3e).

 

En augmentant l’avance sur Teillet (20 pts) et en contenant fortuitement Boog, Aranda est le bénéficiaire du déplacement tarnais. Avec trois rendez-vous encore (6 manches), le Gardois n’est plus dans l’obligation de gagner des courses, au contraire de ses deux rivaux. A lui de bien gérer…

 

Derrière l’inamovible trio, Sébastien Pourcel récolte une très bonne 4e place au classement général (4e/5e), compte tenu du manque d’entraînement consécutif à sa blessure à l’épaule lors de l’étape précédente. Le pilote Suzuki Pro Factory MX devance, en premier lieu, l’autre Diable Jaune du team Amexio OB1, Nicolas Aubin.

 

Pour le Caenais, l’accrochage du premier round avec Richard Fura a été préjudiciable pour son résultat d’ensemble (4e de la manche 2). D’une part, car en se retrouvant en queue de peloton, il a dû cravacher pour une maigre 8e place. Et, d’autre part, car des douleurs sont réapparus au pouce touché fin 2015 et qui l’a handicapé pendant sa préparation d’intersaison.

 

A présent, une autre lutte - pour le Top 4 - semble prendre forme entre les deux Suzukistes, avec la Yamaha de Fura (12e/7e) pour arbitre.

 

 

 

 

 

Richier saisit l’opportunité en MX2 

 


Florent Richier s’est relancé dans le championnat Elite MX2 au gré des relatives baisses de régime de Mathys Boisramé (mauvais départs et erreurs, 4e/4e) et Nicolas Dercourt (1er/14e, passage au stand pour redresser un guidon tordu dans une chute).

 

Sans Herbreteau et Sanayei (absents), sans davantage Maxime Renaux (Abandon mécanique/7e) pour le gêner, le pilote Yamaha JPM a fait parler son expérience et sa hargne pour s’imposer (3e/1er) devant un excellent Arnaud Aubin (2e/2e).

 

Très prompt en sorties de grille, le pilote Amexio Suzuki OB1 a poursuivi sur la dynamique de ses prestations solides à Romagné. Le Normand peut, par ailleurs, regretter la petite faute en manche 1 qui l’a peut-être privé de la victoire.

 

Entre mauvais résultats et absences, Robin Kappel (KTM MRK) a trouvé l’occasion de grimper sur le podium (4e/3e) du jour - son premier en Elite - dans une saison où il alterne les hauts et les bas.

 

Prochaine échéance, dès ce dimanche 1er mai, à Gaillac Toulza. Si l’explication continuera en MX1, l’épreuve haut-garonnaise sera malheureusement tronquée en MX2 du fait des absences de plusieurs animateurs (Boisramé, Dercourt, Renaux). Ceux-ci étant retenus par le Championnat d’Europe 250 cm3, en Lettonie (Kegums).

 

Une chance pour Richier de s’emparer des commandes du championnat en attendant l’attribution, pour les absents, d’une compensation (calculée sur la moyenne des points acquis lors des manches disputées). Une occasion de faire le plein que ne doit surtout pas laisser filer le Gardois.

 

 

 

Histoire de mettre un peu de pression sur les épaules de ses jeunes rivaux car le flou entourera le classement provisoire de la cylindrée jusqu’au soir de la finale d’Iffendic, le 17 juillet.

 

 

 

 

 

 

Le service communication de la FMF. 

 

 

 

Une belle performance de la part de tout les pilotes ce weekend. - Source photo - Motors TV

Une belle performance de la part de tout les pilotes ce weekend. - Source photo - Motors TV

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :