" /> Un pilote Corse remporte le rallye routier week-end dernier où ce rallye à fait étape ! - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Alors que le leader du championnat 2017, Christophe Velardi (Ducati 1200 Multistrada), doit zapper la première étape après avoir chuté, un autre insulaire, Thomas Verdoni (BMW S 1000 RR) s’empare de la victoire. Ca ne rigole pas chez les corses... Récit.

 

Ralllye de Corse page 1 : soleil, grands pilotes et bon programme

L'incontournable épreuve corse du championnat de France des rallyes s'est déroulée pour la onzième fois ce week end, comme depuis quelques années à Porticcio, sympathique village touristique en bord de mer, à quelques encablures au sud d'Aajaccio.

 

Une édition dominée de bout en bout par Thomas Verdoni, qui s'octroie l'intégralité des meilleurs temps en spéciales au guidon de sa BMW S 1000 RR et occupe ainsi la plus haute marche du podium final du rallye. Le podium est complété par deux de ses "compatriotes" : Luc Deiana, déjà vainqueur du Rallye de Corse 2016, cette fois-ci aux commandes d'une KTM 1290 Superduke, et Laurent Corchia (Aprilia 1100 Tuono). Un rallye de tête de Maures, résolument !

 

Comme pour le Rallye des Garrigues, épreuve d'ouverture du championnat 2017, cette édition du Rallye de Corse ne fera pas le plein de concurrents et ne comptera malheureusement que 86 engagés. Certains participants du championnat se servent de leurs épreuves "joker" en évitant les déplacements les plus onéreux (en fin de saison, seuls les meilleurs résultats de six rallyes sur les huit courses prévues au championnat seront retenus pour le décompte des points et le classement final)... Un choix discutable bien que compréhensible dans cette discipline des plus accessibles, mais qui pèse lourd du côté des clubs organisateurs les plus excentrés.

 

Mais même avec 86 concurrents, le Rallye de Corse reste le Rallye de Corse : une superbe épreuve organisée comme toujours de main de maître par le JMP Racing, qui permet aux pilotes insulaires de révéler leur talent, comme on a pu (une fois de plus) le constater sur cette 11ème édition.

Car outre les ténors du championnat de France, Christophe Velardi (Ducati 1200 Multistrada Ducati West Europ), Bruno Shiltz (KTM 1290 Superduke R CTM83), Laurent Filleton (KTM 1290 Superduke R), Florent Derrien (cette année sur Aprilia 1100 Tuono mais ici aux commandes de la moto de sa compagne - merci Stéphanie ! -, une Triumph 675 Street Triple, suite à une panne de dernière minute sur sa monture attitrée)... Les top pilotes corses sont eux aussi prêts à en découdre !

Thomas Verdoni (BMW S 1000 RR), Luc Deiana (KTM 1290 Superduke) ou Paul-Christian Piazza (Ducati 1200 Multistrada) se sont déjà illustrés ces dernières années en haut de la feuille des temps, devant les meilleurs continentaux ! Sans oublier d'autres pilotes insulaires comme Laurent Corchia (Aprilia 1100 Tuono) ou Jean-François Monti (BMW S1000 RR), qui risquent bien d'aller eux aussi bousculer le top 5...

Comme pour la dixième édition du Rallye de Corse 2016 ou lors du récent Rallye de la Sarthe, le schéma de course retenu par le JMP Racing positionne l'étape de nuit avant l'étape de jour, soit un départ du rallye le vendredi en fin d'après-midi.

Le parcours est relativement simple : une liaison d'une trentaine de kilomètres jusqu'à la première spéciale, Albitreccia (2,6km), pour une petite boucle de 36 km de petites routes de montagnes (corses, de surcroît) qui passe par la deuxième spéciale, Pila Canale (2,6km), avant de reprendre la route principale (celle prise à l'aller) dans l'autre sens pour revenir à Porticcio une trentaine de kilomètres plus loin.

 

Le programme des festivités est minutieusement échelonné :

Vendredi

  1. 17h : départ du premier pilote (puis départs toutes les 30 secondes) pour un tour de reconnaissance qui passera "à blanc" dans les spéciales, suivi d'un deuxième tour de petite boucle pour un passage chrono dans les deux spéciales (qui se fera de jour pour tout le monde pour ces premiers chronos)
  2. Entre 19h30 et 20h30, retour sur Porticcio pour assistance et neutralisation en attendant l'heure de la véritable étape nocturne21h00 : second départ de cette première étape pour un passage nocturne dans les deux spéciales
  3. A partir de 22h51 : arrivée de la première étape à Porticcio

Samedi

  1. 9h00 : Départ du premier concurrent pour la deuxième étape (puis départs toutes les 30 secondes)
  2. 10h57 : assistance de 15 minutes (premier concurrent) à Porticcio
  3. 11h12 : départ du premier pilote pour un deuxième tour
  4. 13h09 : assistance de 15 minutes à Porticcio
  5. 13h24 : départ du premier pilote pour un troisième tour et un dernier passage chrono dans les spéciales
  6. A partir de 15h15 : arrivée des pilotes et fin du rallye à Porticcio
  7. Cet horaire prévisionnel sera cependant modulable en fonction du déroulement de la course (chutes éventuelles...), grâce principalement à un parc de regroupement mis en place à Pila Canale quelques kilomètres avant la spéciale.

 

Le service communication FMF. 

 

Source info et photo : Moto.net.

 

 

Une belle percé pour ce pilote qui remporte déjà de sérieux points sur cette étape Corse ! Rendez-vous dans le sud de la France dans 3 semaines... (photo : Valérie DUGAD).

Une belle percé pour ce pilote qui remporte déjà de sérieux points sur cette étape Corse ! Rendez-vous dans le sud de la France dans 3 semaines... (photo : Valérie DUGAD).

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog