Plusieurs cortèges de motos ont défilé samedi en France à notre appel de la Fédération des Motyards de France (FMF) contre la "motophobie", à l'instar de Reims et de Lille où ils étaient respectivement 1700 et 1600, selon les autorités.

 

Dans le Nord, les motards sont partis vers 14H00 de Lesquin et ont ensuite regagné le centre de Lille, avec comme slogans "plein le casque des obligations ridicules" ou encore "plein le casque de la motophobie".

"Ces dernières années tout est prétexte pour le gouvernement et ses lobbyistes à faire de la moto un outil de remplissage des caisses de l'Etat, comme la tentative de mise en place d'un contrôle technique ou la publication de décrets soit disant liés à la sécurité des motards, gants homologués, tailles uniques des plaques d'immatriculation", a indiqué la FMF du Nord dans un communiqué de presse.

Plusieurs cortèges de motos ont défilé samedi en France à l'instigation de la Fédération des Motards de France (FMF) contre la "motophobie", à l'instar de Reims et de Lille où ils étaient respectivement 1700 et 1600, selon les autorités.

Une délégation "a été reçue en préfecture" samedi après-midi, d'après une porte-parole de la préfecture du Nord. A Reims, ce sont environ 1700 conducteurs de deux-roues qui ont affiché leur mécontentement, selon la préfecture de la Marne.

A Marseille, près de 1200 motards ont défilé du Dôme à la place Castellane en milieu d'après-midi, selon les organisateurs. Dans le département des Bouches-du-Rhône, les motards déplorent surtout "l'état catastrophique du réseau routier", a expliqué à l'AFP Philippe Stoper, Président de la FMF 13. "Il y a un abandon total des routes dans la ville et dans le département, à tel point qu'on en est à chercher les endroits non dangereux", a-t-il dit.

A Dijon, une centaine de motards ont défilé dans les rues de la ville malgré le mauvais temps et une délégation a été reçue en préfecture.

A Lyon, environ 150 motards se sont rassemblés samedi dans la matinée place Bellecour et devaient partir ensemble pour gagner Bourg-en-Bresse. Ils dénoncent une sécurité routière qui devient selon eux une "sécurité rentière" critiquant notamment les changements de réglementation.

A Bourg-en-Bresse, qui a vu converger les collectifs de motards de Lyon mais aussi de Dole (Jura), Lons-le-Saunier (Jura), Frangy (Haute-Savoie), Bourg-lès-Valence (Drôme) et Sevrey (Saône-et-Loire), 650 motards ont défilé dans les rues avant qu'une délégation ne soit reçue en préfecture.

Plusieurs autres défilés ont eu lieu dans l'Hexagone comme à Montargis (Loiret) et à Orléans (Loiret) où ils étaient respectivement 470 et entre 350 et 900, a-t-on appris de source préfectorale. Une centaine de motards ont manifesté en Ariège, entre Pamiers et Tarascon-sur-Ariège, sans incident, selon la gendarmerie.

 

 

Le bureau national de la FMF. 

 

La Fédération toujours aux côtés des motards dans toutes les circonstances malgré tout le gouvernement s'acharne sur le sort du monde des deux-roues motorisés.

La Fédération toujours aux côtés des motards dans toutes les circonstances malgré tout le gouvernement s'acharne sur le sort du monde des deux-roues motorisés.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :