Johann Zarco, meilleur débutant MotoGP 2017, signe un nouveau podium au GP de Malaisie après sa deuxième place au Mans et sauve de nouveau l'honneur de Yamaha en terminant premier pilote de la marque sur sa M1 Tech3 à Sepang, loin devant les officiels Rossi (7ème) et Viñales (9ème).

 

 

Johann Zarco, Yamaha Tech3 (2ème en qualifs et 3ème en course) :  "Ce fut une belle course et je suis heureux d'être de nouveau sur le podium. J'étais un peu inquiet à l'idée de rouler sur le mouillé car quand il a plu le vendredi, je n'étais pas rapide et globalement, Marquez et Dovizioso étaient assez rapides. Aujourd'hui j'ai utilisé le pneu tendre pour être en sécurité, mais aussi pour avoir un peu de feeling et les temps au tour n'ont pas été incroyables, pourtant ils étaient assez rapides pour mener et j'ai creusé un écart. C'était bien de commencer le GP de cette manière, et même si je sentais que je ne pouvais plus attaquer, j'en ai fait assez pour rester en tête".

 

"Quand les deux pilotes Ducati m'ont dépassé, j'ai pensé à me battre avec eux. Finalement, j'ai perdu trop d'accélération et j'ai dû beaucoup freiner. En plus, c'était trop risqué et j'ai perdu l'arrière deux fois. Je ne savais pas quoi faire, je m'attendais à ce que la piste sèche un peu et je voulais essayer de les attraper, mais j'étais limité. Sur les trois derniers tours, j'ai couru seul en troisième position, alors j'ai décidé de rester concentré et le résultat était déjà plutôt bon, alors j'ai choisi d'assurer et d'en profiter !"

 

L'analyse de la Commission sportive de vitesse à la FMF ; Pour le double champion du monde Moto2, cette première saison en MotoGP a tout d'une éclatante réussite, à l'image de ses premiers tours en tête lors de sa toute première course au Qatar ! Certes, il lui manque encore une victoire pour parachever le tableau, mais le débutant français en catégorie reine a déja signé deux podiums en terminant régulièrement dans le top 5 sur sa M1 2016, bien souvent devant les deux pilotes officiels Yamaha sur les modèles 2017 ! 

 

De quoi nourrir des inquiétudes pour 2018, dans la mesure où Tech3 récupère tradtionnellement les Yamaha de la saison précédente ?  "Le mieux pour Johann serait qu'il garde la même moto ! Je dis ça pour lui !",  s'est ainsi exclamé en souriant - jaune ? - Valentino Rossi, à la traîne sur le mouillé à Sepang... Pour le Docteur comme pour beaucoup d'observateurs, la cause est entendue : la moto 2017 est moins performante que celle de l'année dernière quand les conditions d'adhérences sont précaires.

 

Johann Zarco, lui, ne pense pas hériter d'une mauvaise moto l'an prochain : "l'objectif de Yamaha est d'avoir quatre motos compétitives sur la grille, je suis sûr qu'ils travaillent dur au Japon dans ce but", assure le débutant français, qui rappelle que la M1 2017 n'est pas si mauvaise, puisqu'elle a permis à Viñales de décrocher trois victoires en début de saison et à Rossi de remporter le GP des Pays-Bas.

 

Comment expliquer alors qu'il termine sur le podium après avoir mené la course, alors que les officiels Yamaha pointent 7ème et 9ème en Malaisie ? Sans doute par son choix  du pneu arrière tendre (tout comme Alvaro Bautista, Dani Pedrosa, Bradley Smith, Pol Espargaro, Scott Redding, Michael van der Mark et Loris Baz) alors que ses rivaux partaient en medium. Comme à son habitude, Zarco faisait un pari risqué mais payant, même si suivre les deux Ducati officielles dans ces conditions s'est ensuite avéré trop risqué. Le pilote français a alors sagement choisi la sécurité et s'offre un deuxième podium largement mérité !

 

"Nous pouvons voir que Johann est en pleine croissance et qu'il est beaucoup plus un pilote MotoGP que lorsque nous avons commencé l'année", se réjouit de son côté Hervé Poncharal. "J'étais vraiment triste et amer d'avoir raté la troisième place en Australie et je pensais que c'était peut-être la dernière occasion de la saison pour Johann de monter à nouveau dessus", poursuit le team manager de Tech3 en admettant que "cependant, il m'a prouvé le contraire aujourd'hui".

 

Johann décrochera-t-il sa première victoire MotoGP à Valence le 12 novembre, pour la dernière course d'une saison 2017 particulièrement disputée, qui verra le titre de champion du monde soit rester sur la cheminée de Marc Marquez, soit passer sur celle d'Andrea Dovizioso ?


 

Johann Zarco est encore le meilleur français à l'origine de cette très belle performance ce week-end sur le circuit de Sepang (Malaisie).
Johann Zarco est encore le meilleur français à l'origine de cette très belle performance ce week-end sur le circuit de Sepang (Malaisie).
Johann Zarco est encore le meilleur français à l'origine de cette très belle performance ce week-end sur le circuit de Sepang (Malaisie).

Johann Zarco est encore le meilleur français à l'origine de cette très belle performance ce week-end sur le circuit de Sepang (Malaisie).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :