Censés réaliser une course "Flag to flag" à Phillip Island ce midi (cette nuit en France), les pilotes du World Supersport 2018 ont finalement disputé un sprint de neuf tours. Le poleman Lucas Mahias a géré la situation comme un champion... du monde en titre !

 

La première course de World Supersport de la saison 2018 se présente de manière particulière : étant donné les problèmes de pneus rencontrés par les pilotes WSBK hier - par Rea et Van der Mark en premier lieu -, il a été décidé que les pilotes WSSP devront impérativement rentrer aux stands pour changer de pneus après neuf tours. La course sera par ailleurs réduite à 16 tours.

 

"Malheureusement nous avons eu quelques problèmes avec la longévité des pneus", doit reconnaitre Gregorio Lavilla, directeur sportif du WorldSBK. "Suite à une réunion avec les équipes pour aborder les différentes options, nous avons décidé que la meilleure façon de faire était la course "flag to flag", avec laquelle nos règles sont en adéquation. Nous les utilisons habituellement pour des raisons climatiques, mais à présent nous allons les utiliser pour d'autres raisons, à moins qu'il pleuve".

 

L'ordre de la grille du Supersport a également été redistribué par la direction de course : si Lucas Mahais conserve sa première place sur la grille australienne, Cluzel, De Rosa, Cortese et Caricasulo sont pénalisés de trois places en raison de conduite irresponsable lors de la Superpole 2...

 

 

 

 

Sofuoglu et West installent donc leurs Kawasaki aux côtés de notre champion du monde en titre et sa Yamaha d'usine. Stapelford place sa Triumph en tête du deuxième rang, devant Caricasulo et Krummenacher. Cluzel part de la 12ème place, Di Meglio de la 16ème...

 

Départ : Lucas Mahias se maintient en tête dans le bout droit et sort bien plus fort que ses rivaux de la première courbe ! Kenan Sofuoglu, Federico Caricasulo, Luke Stapelford, Randy Krummenacher, Kyle Smith, Jules Cluzel, Ayrton Badovini, Niki Tuuli et Tom Toparis forment le Top 10. Hikari Okubo chute dès le deuxième virage mais peut repartir. Mike di Meglio boucle le 1er tour à "sa" 16ème place.

 

Notre champion n°144 prend le large en tout début de course tandis que son coéquipier italien se bagarre avec le quintuple champion du monde turc ! Cette magnifique lutte profite à l'anglais Stapelford et sa Triumph... Krummenacher et Cluzel se rapprochent aussi de Sofuoglu, doublé par Caricasulo dans le 4ème tour.

 

 

 

Le pilote local, Anthony West, chute et doit abandonner la course. Quelques instants plus tard, Canducci et Soomer tombent et ... entrainent bien malgré eux la sortie des drapeaux rouges ! Les pilotes rejoignent les stands et attendent que le second départ soit donné.

 

La distance de la première course Supersport est amputée à neuf tours, soit le nombre de tours maximum conseillé avec le même pneu arrière. La grille reste composée en fonction des résultats de la Superpole, en tenant compte des pénalités et des abandons...

 

Second départ : Mahias résiste parfaitement au très bon départ de Sofuoglu et plonge le premier dans Doohan's Corner, suivi de plus près cette fois par son ennemi n°54. Caricasulo se loge dans la roue de la Kawasaki et tente de passer devant au premier passage dans la ligne droite mais doit s'incliner au freinage.

 

 

Maintenu sous pression par le jeune italien, le vieux l'expérimenté turc élargit dans l'épingle Honda ! Cluzel alors sixième, se loupe aussi et rejoint la piste loin derrière... Di Meglio n'est pas aussi bien parti et se bat pour grimper dans les points.

 

Caricasulo et Krummenacher se retrouvent sur le podium à une petite seconde du leader français. Les deux hommes luttent dans le troisième tour, cédant un peu de terrain à Lucas... Stapelford pense un temps pouvoir ramarrer le duo mais n'y arrive pas.

 

Cortese signe le meilleur tour en course au 5ème tour et rejoint justement Stapelford ! Sofuoglu se trouve une bonne seconde derrière eux, pourchassé puis harcelé et doublé par De Rosa sur sa MV Agusta officielle ! Cluzel se hisse en tête d'un énorme peloton : à trois tours de la fin - déjà ! -, notre "Julo" se trouve à 10 secondes de Mahias... mais remonte vite sur un Sofuoglu visiblement mal à l'aise.

 

 

Mahias calque son rythme sur celui de ses poursuivants, à savoir Krummenacher, Caricasulo et Cortese. Stapelford fait bande à part, tout comme De Rosa. Alors que Sofuoglu sombre au classement, Cluzel se fait cueillir dans l'avant-dernier tour par Smith.

 

Solide quelque soit les conditions météo ce week-end ou le format de course prévu, Lucas Mahias s'impose "facilement" au terme de ce sprint australien. Krummenacher monte sur la deuxième marche du podium et es accompagné de justesse par Cortese qui termine neuf millièmes de seconde devant Caricasulo !

 

Quatorze seconde derrière son - notre ! - compatriote, Jules Cluzel décroche la septième place, sept centièmes de seconde devant Kyle Smith ! Diminué par ses blessures, Kenan Sofuoglu parvient à sauver la 13ème place, devant le dernier groupe en piste, clos par Mike di Meglio.

 

Résultat de la course WSSP 2018 à Phillip Island

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :