Le championnat de France d’enduro 2018 commence samedi et dimanche à Privas en Ardèche. Un championnat où vont s’affronter les meilleurs Elites et plus de 300 Nationaux. On fait le point à quelques jours de l’épreuve.

 

Comme en 2015, c’est la commune de Privas, en Ardèche, qui ouvrira le bal et accueillera l’ouverture de ce Championnat de France d’ Enduro 24MX version 2018. Une ouverture qui se prépare donc de la meilleure des manières, avec un plateau archi complet qui voit 370 pilotes engagés. Parmi eux, on aura le plaisir de retrouver deux teams officiels qui signent leur retour sur le Championnat de France, GasGas et Honda.

 

L'an dernier Jérémy Tarroux a remporté le titre E1 et devra encore compter sur Julien Gauthier et Romain Boucardey cette saison. © JM Pouget

 

Chez les E1 tout d’abord, c’est le pilote Sherco Jérémy Tarroux, champion en titre, qui sera le favori logique. Après la saison exceptionnelle qu’il a réalisé en 2017, l’objectif du tarnais sera de confirmer et de réitérer ses exploits au guidon de la 250 de la firme nîmoise. Pour lui rendre la tâche difficile, il pourra compter sur des pilotes tels que Julien Gauthier (Yamaha-B2R), son dauphin l’an passé, Romain Boucardey (Yamaha-B2R) ou encore Jérémy Miroir (Husqvarna). Attention également à Jérémy Joly, passée sous pavillon bleu dans la structure Yamaha-outsider, il est capable de créer la surprise. Au rang des outsiders justement, il faudra surveiller le champion de France Junior en titre, Thomas Dubost (KTM) ou encore Yohan Lafont, coéquipier de Mathias Bellino chez Honda-Red Moto.


Scénario identique chez les mid-sizes avec un Loïc Larrieu (Yamaha-Outsider) encore auréolé de son titre de champion de France E2, qui compte bien remettre le couvert, en s’imposant dès cette première épreuve ardéchoise. Il aura face à lui un pilote avec qui il s’est déjà livré à de nombreuses passes d’armes, Mathias Bellino (Honda-Red Moto). Ce dernier, après avoir quitté Husqvarna, s’est lancé au sein de sa propre structure, et compte bien prouver qu’il a encore les capacités de jouer la gagne.

 

Loïc Larrieu se pose en leader du E2 depuis deux saisons. © JM Pouget

 


Les deux hommes devront aussi se méfier de Pierre Vissac (Beta) et de Manu Albepart (Yamaha-B2R) Les 2 auvergnats ont démontré les saisons passés qu’ils avaient la vitesse pour jouer les troubles-fêtes et ne manqueront pas l’occasion de se faufiler sur le podium.
Le local de l’étape, Antoine Basset (GasGas) licencié au Moto Club Privadois, sera lui aussi un candidat à la victoire. Sur ses terres, lui qui vient de réaliser la meilleure performance française à l’ouverture du mondial, pourrait créer la surprise.

 

Du coté des E3, Christophe Nambotin, champion en titre, rempile pour une saison au guidon d’une grosse cylindrée, mais si le normand roule toujours en E3, il a changé de monture et pilote désormais pour le constructeur catalan GasGas. Un nouveau défi qui ne manquera pas de motiver celui qui part grand favori de cette catégorie. Il sera challengé par Romain Dumontier (Yamaha-Dumontier racing) qui participe une nouvelle fois sous les couleurs de son propre team, mais aussi par Anthony Geslin (BETA) pensionnaire régulier du podium l’an passé.

 

La catégorie Junior fera sa révolution à Privas. Afin d’ouvrir cette catégorie « tremplin » à plus de candidats, on retrouvera trois catégories Junior, établies selon les mêmes conditions de cylindrées que pour les Elites.  Le Junior E1 comptera dans ses rangs des pilotes tels que Théo Espinasse (Sherco academy), Jean-Baptiste Nicolot (Yamaha-Dumontier racing) ou encore Thibaut passet ( Yamaha), qui sont tous les trois montés sur des podiums l’an dernier. Mais aussi de nouveaux venus tels qu’Antoine Criq, pilote officiel TM, et Matthew Vanoevelen (Sherco Academy).

 

 


Le Junior E2 verra se disputer le champion de France Espoir Léo Le Quéré (TM) avec, entre autres, le pilote recruté par Eric Bernard chez KTM, Hugo Blanjoue (qui avait signé un doublé lors de l’épreuve d’ouverture en 2017) ou encore Neels Theric (Honda Red Moto)
Le vice champion Junior 2017, David Abgrall (Sherco academy) sera lui le favori du Junior E3. Il sera opposé à son coéquipier Xavier Flick, à Valerian Debaud qui a rejoint les rangs du team Husqvarna, mais également à Valentin Richaud (GasGas). La liste des prétendants au podium est trop longue pour être cité ici mais il est certain que cette catégorie des moins de 21 ans va une nouvelle fois nous tenir en haleine.

 

Chez les Espoirs, on devrait également vivre une saison à suspense. Le constructeur Sherco y fera rouler sa toute nouvelle 125, entre les mains notamment de Kilian Lunier ou Robin Filhol, qui auront pour objectif d’aller chercher la victoire. Même cible pour le pilote DAFY Nathan Bererd. 4ème au final l’an passé, il endosse désormais le costume de favori. Chez les femmes, Jessica Gardiner et Samantha Tichet ne seront pas au départ à Privas. La voie semble donc libre à un duel entre Juliette Berrez (Yamaha) et Justine Martel (KTM).

 

A moins que des nouvelles venues telles qu’ Elodie Chaplot (Sherco academy) ou Justine Geisler ne créent la surprise. A suivre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :