" /> Une crise sur l'acier et la construction de nouvelle moto pourrait être impactée - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Les futures taxes sur l’importation d’acier et d’aluminium aux USA annoncées par Trump auraient des conséquences graves sur l’industrie de la moto. L’Association des Constructeurs Européens réagit.

 

 


Autres temps, autres moeurs… L’administration Trump n’a décidément pas fini de faire parler d’elle (toujours en mal), et cette fois en relation directe avec l’économie mondiale liée aussi à la moto. On parle ici de la menace d’une taxe de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur celles d’aluminium, aux Etats-Unis – pour forcer l’Europe à négocier sur les traités commerciaux -, avec à la clé de possibles mesures de rétorsion de l’Europe. Harley-Davidson, déjà peu en forme, serait évidemment aux premières lignes de ce conflit, mais en retour aussi, les constructeurs européens exportant aux USA. Au final, une escalade fâcheuse pour tous, et évidemment, nous, consommateurs.

 

 

Lisez plutôt ce communiqué reçu ce jour de l’ACEM, l’Association des Constructeurs Européens de Motocycles, à ce sujet :

 

 

« Bruxelles, 7 mars 2018. L’Association des Constructeurs Européens de Motocycles (ACEM) est profondément préoccupée par les récents communiqués de presse faits par les autorités américaines et européennes concernant les importations d’acier et d’aluminium. L’ACEM est consciente des raisons derrière une potentielle mesure de rétorsion de l’Europe si les USA augmentent les droits de douane sur l’acier et l’aluminium importés. Cependant, l’industrie des motocycles perdrait beaucoup à être entraînée dans ce conflit commercial.

 

L’une des entreprises membres de l’ACEM, Harley-Davidson, a été citée parmi les cibles possibles de rétorsion des autorités européennes. L’ACEM a écrit à la commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmström, en soulignant que, si l’industrie comprend les raisons derrière l’intention de l’UE de riposter fermement et rapidement, une potentielle hausse des droits de douane sur les exportations américaines de motocycles nuirait clairement aux entreprises américaines, mais aussi aux économies et emplois européens. Cela pourrait également se traduire par des représailles tarifaires, imposées par l’administration américaine, sur les exportations européennes. Dans l’ensemble, cela pourrait mener à des répercussions économiques négatives considérables et à des pertes d’emplois pour l’industrie des motocycles aux États-Unis comme en Europe, particulièrement dans des domaines tels que ceux de la fabrication et de la distribution de véhicules, de pièces et de composants.

 

Stefan Pierer, PDG de KTM AG et Président de l’ACEM, a déclaré : « Les entreprises de motocycles sont des acteurs mondiaux attachés à des accords commerciaux libres et équilibrés. Les États-Unis et l’Union européenne devraient travailler ensemble pour faciliter le commerce international et la convergence réglementaire, pas pour les restreindre en adoptant des mesures unilatérales à motivation politique. »

 

Antonio Perlot, secrétaire général de l’ACEM, a déclaré : « L’Union européenne est un marché clé pour les marques américaines de motocycles. Mais les États-Unis sont également le premier partenaire commercial de l’Europe dans le secteur des motocycles. Nous faisons confiance aux autorités américaines et européennes pour éviter de déclencher une escalade commerciale mondiale qui pourrait être dévastatrice pour l’industrie des motocycles des deux côtés de l’Atlantique. »

 

 

A savoir :

 

  • Environ 156 000 emplois dépendent de l’industrie des motocycles, cyclomoteurs, tricycles et quadricycles dans l’UE.

 

  • Selon les chiffres d’EUROSTAT, en 2016, les exportations de motocycles vers les USA se sont chiffrées à 483,1 millions d’euros, soit 29,1 % du total des exportations européennes de motocycles. De plus, les entreprises basées dans l’UE ont exporté des pièces et des composants de motocycles pour une valeur 139,6 millions d’euros en Amérique (soit 30,8 % du total exporté). En 2016, les USA étaient la première destination des exportations européennes de motocycles, mais aussi de pièces et de composants.

 

  • L’Association des Constructeurs Européens de Motocycles (ACEM) représente des constructeurs de cyclomoteurs, de motocycles, de tricycles et de quadricycles (véhicules de la catégorie L) en Europe. L’ACEM compte parmi ses membres 17 sociétés de production et 17 associations sectorielles nationales.

 

  • Certaines des plus grosses multinationales du secteur comptent parmi les membres manufacturiers de l’ACEM : BMW Motorrad, Bombardier Produits récréatifs (BRP), Ducati Motor holding, Harley-Davidson, Honda, Kawasaki, KTM, KYMCO, MV Agusta, Peugeot Scooters, Piaggio, Polaris Industries, Renault, Royal Enfield, Suzuki, Triumph Motorcycles et Yamaha. »

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog