Les Fédérations des motards de France du Rhône et de la Loire viennent de mettre au point une application pour signaler les problèmes d'infrastructures et éviter les accidents...

 

 

 

La solution pour diminuer le nombre de motards qui se tuent sur les routes ? « Ce n’est pas l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 kilomètres/ heure qui changera quelque chose», répondent les Fédérations des motards de France du Rhône et de la Loire, qui viennent de mettre au point une application pour les smartphones, baptisée FMF 69. Une application censée résoudre la question. « Elle permettra de lutter contre les accidents en répertoriant les problèmes d’infrastructures », expose Sylvain, le coordinateur de la FMF du Rhône.

 

Il s’agira donc pour les utilisateurs de signaler les glissières non doublées, les trous de déformation de la chaussée, des obstacles le long des routes, les aménagements dangereux ou encore les défauts de signalisation. « Les motards restent forcément plus exposés que les automobilistes car ils sont de fait moins protégés. En cas de chute, ça peut vite devenir très grave », poursuit-il.

 

Bientôt sur Apple


« Beaucoup de nos adhérents nous font régulièrement remonter des problèmes soit par texto, soit sous forme de photos que l’on transmet ensuite aux autorités préfectorales. Mais avec cette application, il sera plus facile d’agir. Cela prendra moins de temps également », estime Sylvain, expliquant qu’une trentaine de remarques lui sont adressées en moyenne chaque année. « Avec ce système, on pense qu’elles seront désormais trois fois plus nombreuses, d’autant que l’application [qui sera prochainement disponible sur iTunes] s’adresse également aux automobilistes ».

 

Les utilisateurs auront à remplir une fiche sur leur smartphone, indiquant la voie sur laquelle ils ont repéré un problème. Et annexer éventuellement une photo. L’application ajoutera automatiquement les coordonnées du lieu et l’ensemble sera ensuite transmis directement à l’antenne du Rhône de la FMF. « Après vérification, les données seront envoyées au service de la voirie concernée en espérant que cela permette une intervention rapide pour supprimer les points et éviter les accidents », conclut-il.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :