80 km/h : face-à-face tendu entre le délégué à la Sécurité routière et les motards à Cahors

 

Le déplacement dans le Lot d'Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière a débuté par un échange tendu avec les représentants locaux de la Fédération des Motards en colère. En cause le 80 km/h sur les routes, à partir du 1er juillet, qui ne passe vraiment pas chez les motards. 

 

Emmanuel Barbe, dès son arrivée devant les locaux de la Chambre de métiers du Lot où il devait rencontrer élus et partenaires de la Sécurité routière dans le département, a eu droit à un comité d'accueil de la FMF 46 d'une petite trentaine de motards.

 

Pendant plusieurs minutes, devant les caméras et les micros, le Monsieur "80 km/h" et ses opposants  ont échangé arguments contre arguments. Une discussion qui a ressemblé en fait à un dialogue de sourds, chaque partie restant sur ses positions. Le délégué à la Securité routière a tenté de montrer l'utilité de la mesure pour faire chuter la mortalité, les représentants de la FMF 46  pointant le danger de faire rouler tout le monde à la même vitesse, poids lourds, conducteurs novices, bus, motos avec le danger de réduction des distances de sécurité. 

 

Chacun est donc resté sur ses positions, le ton est parfois monté avant que l'échange ne s'arrête là et qu'Emmanuel Barbe reprenne le cours de sa visite lotoise.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :