" /> Le paiement des parkings motos à Lille ? Martine Aubry veut reprendre l'idée de Vincennes et de Charenton-le-Pont - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

La ville envisage de faire payer le stationnement des motos

 

 


FAUX


80 centimes de l’heure contre 1,20 euro pour les voitures, c’est le tarif auquel sont désormais soumis les motos et les scooters dans ces deux communes, très denses, du Val de Marne. Officiellement, il s’agit de lutter contre le stationnement anarchique des deux-roues.

À Lille, cela n’a échappé à personne : de nombreuses rues ont changé de sens depuis le nouveau plan de circulation initié en 2016. Objectif : réduire la pollution et le trafic en incitant les voitures à emprunter les grands boulevards. L’autre ambition de la municipalité était de favoriser le vélo. Le succès du V’Lille est incontestable mais pas au point de faire des petits.

L’aventure Gobee bike et ses vélos vert pomme abandonnés en rase campagne a marqué les esprits. On recense entre 1 500 et 2 000 arceaux pour le stationnement des vélos. La ville en installe au rythme d’une centaine chaque année. Et les motards dans tout ça ?

 

Il existe quelques zones de stationnement dédiées aux deux-roues motorisés, l’équivalent d’une centaine de places. La ville a-t-elle l’intention de les rendre payantes ? «  Non, répond Jacques Richir, adjoint au maire en charge du cadre de vie et de la voirie. Ce n’est pas du tout à l’ordre du jour.  »

« La moto, c’est une solution pas une pollution »


Les deux-roues peuvent se garer sur les places auto


VRAI


Dans le centre, les deux-roues peuvent se stationner dans l’espace qui leur est dédié au début de la rue Esquermoise. Les motos et les scooters ne sont plus tolérés sur la Grand-Place pour des raisons de sécurité évidentes. Plus récemment, la ville a matérialisé des places rue Gambetta, à proximité des Halles. À condition de payer le stationnement à l’horodateur, les deux-roues peuvent tout à fait se garer sur les zones de stationnement comme les voitures. Le stationnement sur les trottoirs est strictement interdit (c’est une infraction à 35 euros).

 

Cela étant, la ville ne constate pas de gros débordements. Les parkings souterrains commencent à capter cette clientèle. Pour Thomas Bart, Président régional de la Fédération des Motards de France (FMF Hauts-de-France), le stationnement payant des deux-roues s’apparente à du «  racket  ». «  La moto, c’est une solution, pas une pollution, clame-t-il. Les deux-roues contribuent à désengorger les villes et à fluidifier la circulation. Les pouvoirs publics devraient nous associer davantage aux décisions.  ».

 

La FMF organise un rassemblement régional ce samedi contre la limitation de vitesse à 80 km/h. Le rendez-vous dans la métropole est donné à Lomme (restaurant Rendez-vous du marché, à 9 h), pour converger ensuite, via plusieurs étapes, vers Le Touquet.

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog