" /> Musquin toujours sur les devants de la scène du supercross US - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

En remportant l’épreuve de Salt lake City tandis que Jason Anderson était victime d’un incroyable concours de circonstances, Marvin Musquin a repris 20 points à son rival. De quoi relancer le suspens juste avant la finale !

 

Malgré l’heure inhabituelle et la chaleur, le public de l’Utah a répondu présent @ODV

 

Avant-dernière épreuve du championnat, l’épreuve de Salt Lake City se court de jour pour permettre la diffusion à la télé juste après une course de Nascar. De quoi assurer une plus grande audience que d’habitude, ce qui ne peut que réjouir les fans que nous sommes ! Cela implique toutefois que les pilotes roulent sous une chaleur assez importante, et sur une piste poussiéreuse car asséchée par le soleil et le vent. Pas de quoi paniquer le leader du championnat, Jason Anderson (HVA), qui avec une avance de 34 points peut se contenter d’assurer. L’intérêt du public s’est donc tout naturellement reporté sur le duel entre Musquin (KTM Red Bull) et Tomac (Kawasaki Monster Energy), attendant une nouvelle confrontation après le dépassement quelque peu viril de Marvin la semaine dernière.

 


Aux qualifications, Tomac se montre le plus rapide, une demi-seconde devant Musquin. Weston Peick (Suzuki JGR), 3ème des chrono, n’est déjà plus dans la même seconde. Quand à Anderson, une hypersensibilité à l’altitude semble le rendre un peu fébrile. Et pas question de prendre un remède, celui-ci étant sur la liste des médicaments interdits par la Wada. Bref, il chute aux essais, et ne claque ensuite « que » le septième temps. Mais Jason n’est que rarement bien placé aux qualifs…

 

Entouré de montagnes enneigées, le paddock avait fière allure @ODV

 

 

Heats :

 

En remportant l’épreuve de Salt lake City tandis que Jason Anderson était victime d’un incroyable concours de circonstances, Marvin Musquin a repris 20 points à son rival. De quoi relancer le suspens juste avant la finale !


Avant-dernière épreuve du championnat, l’épreuve de Salt Lake City se court de jour pour permettre la diffusion à la télé juste après une course de Nascar. De quoi assurer une plus grande audience que d’habitude, ce qui ne peut que réjouir les fans que nous sommes ! Cela implique toutefois que les pilotes roulent sous une chaleur assez importante, et sur une piste poussiéreuse car asséchée par le soleil et le vent. Pas de quoi paniquer le leader du championnat, Jason Anderson (HVA), qui avec une avance de 34 points peut se contenter d’assurer. L’intérêt du public s’est donc tout naturellement reporté sur le duel entre Musquin (KTM Red Bull) et Tomac (Kawasaki Monster Energy), attendant une nouvelle confrontation après le dépassement quelque peu viril de Marvin la semaine dernière.

 

 


Malgré l’heure inhabituelle et la chaleur, le public de l’Utah a répondu présent @ODV

 

Aux qualifications, Tomac se montre le plus rapide, une demi-seconde devant Musquin. Weston Peick (Suzuki JGR), 3ème des chrono, n’est déjà plus dans la même seconde. Quand à Anderson, une hypersensibilité à l’altitude semble le rendre un peu fébrile. Et pas question de prendre un remède, celui-ci étant sur la liste des médicaments interdits par la Wada. Bref, il chute aux essais, et ne claque ensuite « que » le septième temps. Mais Jason n’est que rarement bien placé aux qualifs…

 

 

Heats :

 


Dans la chaleur de Salt Lake City, avant le départ de la heat @ODV

 

Dans la première heat, Blake Baggett (KTM) s’envole devant Marvin Musquin. Il ne faut pas longtemps au français pour trouver l’ouverture et passer en tête. Blake va essayer de s’accrocher, mais sur ce terrain glissant, la technique de Marvin fait merveille et il passe la ligne sans encombre. La deuxième heat est plus animée, Vincent Freise (Honda) prenant le holeshot, suivi de Weston Peick (Suzuki JGR) et Jason Anderson. Weston passe rapidement Friese, pour une fois sans contact, les deux ayant un passif assez chargé. Derrière, Anderson suit  sans trop attaquer, tandis que Tomac mal parti remonte comme à son habitude avec le mors aux dents. Dans les derniers tours, Eli fait se lever le public en passant successivement Christian Craig (Honda HRC) et Anderson ! Il termine second, mais trop loin de Peick pour avoir pu espérer quoi que ce soit. En LCQ, on note la victoire du retraité Josh Hill, remplaçant de Cooper Webb sur la Yamaha Monster Energy.

 


Dans la chaleur de Salt Lake City, avant le départ de la heat @ODV

 

Aux qualifications, Tomac se montre le plus rapide, une demi-seconde devant Musquin. Weston Peick (Suzuki JGR), 3ème des chrono, n’est déjà plus dans la même seconde. Quand à Anderson, une hypersensibilité à l’altitude semble le rendre un peu fébrile. Et pas question de prendre un remède, celui-ci étant sur la liste des médicaments interdits par la Wada. Bref, il chute aux essais, et ne claque ensuite « que » le septième temps. Mais Jason n’est que rarement bien placé aux qualifs…

 

Heats :

 


Weston Peick remporte sa heat devant Tomac et Anderson @ODV

 

Finale :


A la présentation des pilotes, le record d’applaudimètre va comme d’habitude à Chad Reed et Tomac. En revanche, Marvin Musquin se fait copieusement huer. Sympa, l’ambiance chez les Mormons de Salt Lake City… Pas de quoi perturber Marvin, qui en a vu d’autres. Sur la ligne de départ, tous les top pilotes sont côte à côte. Le vent est violent, l’air sec et chaud. Tous savent que la course sera rude.

 

 

L'attente a dû paraître incroyablement longue à Jason Anderson @ODV
 

 

Au baisser de grille, Blake Baggett et Marvin Musquin nous refont exactement le même scénario qu’en heat, partant en tête, tandis que Tomac est englué dans le paquet. Rien ne va plus en revanche pour Anderson, qui chute au départ après que sa roue ait été accrochée par un repose-pied. Un coup de théâtre incroyable, mais on sait Anderson capable de belles remontées. Tant mieux pour le spectacle, se disent les spectateurs


Mais le sort s’acharne… Après être reparti pour un tour, Jason s’arrête dans l’espace mécaniciens pour faire changer sa roue. Mais on n’est pas en Nascar ou en F1 avec des arrêts aux stands de quelques secondes. Les mécaniciens galèrent avec l’axe de roue, s’y reprenant à plusieurs fois pour effectuer le changement. Anderson, assiste, impuissant, à cette débâcle mécanique, mais garde son calme. Au moment où la HVA numéro 21 s’apprête à repartir, c’est au tour de Wilson de s’arrêter. Cette fois, il ne s’agit que  d’un levier desserré… Anderson repart finalement, avec pour seul objectif de sauver ce qui peut l’être de « son » championnat.

 

 


En remportant l’épreuve de Salt lake City tandis que Jason Anderson était victime d’un incroyable concours de circonstances, Marvin Musquin a repris 20 points à son rival. De quoi relancer le suspens juste avant la finale !


Avant-dernière épreuve du championnat, l’épreuve de Salt Lake City se court de jour pour permettre la diffusion à la télé juste après une course de Nascar. De quoi assurer une plus grande audience que d’habitude, ce qui ne peut que réjouir les fans que nous sommes ! Cela implique toutefois que les pilotes roulent sous une chaleur assez importante, et sur une piste poussiéreuse car asséchée par le soleil et le vent. Pas de quoi paniquer le leader du championnat, Jason Anderson (HVA), qui avec une avance de 34 points peut se contenter d’assurer. L’intérêt du public s’est donc tout naturellement reporté sur le duel entre Musquin (KTM Red Bull) et Tomac (Kawasaki Monster Energy), attendant une nouvelle confrontation après le dépassement quelque peu viril de Marvin la semaine dernière.

 


Malgré l’heure inhabituelle et la chaleur, le public de l’Utah a répondu présent @ODV

 


Accroché par un repose-pied, Jason Anderson chute au départ @ODV

 

Après plus d’une minute dans les stands, Anderson repart bon dernier et entreprend de remonter dans la poussière.


 
En remportant l’épreuve de Salt lake City tandis que Jason Anderson était victime d’un incroyable concours de circonstances, Marvin Musquin a repris 20 points à son rival. De quoi relancer le suspens juste avant la finale !

 

En tête de course, Marvin Musquin semble intouchable et personne ne doute qu’il empochera la victoire. D’autant que dans sa remontée effrénée, Tomac reste un long moment derrière Justin Barcia. Lorsqu’il le passe, il est vraiment loin du français et de la tête de la course. Il passe Christian Craig, revient sur Baggett, mais tombe en le doublant à l’intérieur dans le double virage avant la petite section rythmique. Eli remonte sur sa moto, repart derrière Craig, le repasse, et finit par s’offrir Baggett dans la foulée. Mais tout cela lui a pris du temps et, malgré cette belle deuxième place, sa revanche sur le français devra attendre Vegas. Marvin passe la ligne avec son Heelcliker, montrant au public qu’il n’est pas rancunier.

 

 

Marvin n’a plus que 14 points de retard sur Anderson avant la finale de Vegas @ODV

 

 

Un championnat – un peu – relancé


Anderson, revenu 17e, perd tout de même 20 points au championnat sur Marvin. Il reste ultra favori pour Vegas, mais a grillé un joker. MM25 se présentera en tout cas à la finale dans la position du chasseur, ce qui est assez favorable psychologiquement. Faites vos jeux, le dénouement aura lieu samedi prochain à Las Vegas. Les paris sont ouverts !

 

 

Un nouveau podium pour Blake Baggett @ODV

 

 

Résultats SX 450 – Salt Lake City – Round 16

 

 


Classement provisoire – SX 450

 

Source photos : Motoverte.com 

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog