" /> Un futur circuit de motocross à côté de Saint-Brieuc ? La décision va bientôt tombée - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF

Le syndicat mixte devrait se prononcer dans les semaines qui viennent sur le projet de piste auto-moto à l'aéroport de Trémuson, près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Le point sur les dossiers déposés.
 

 

Le projet de tracé de la piste auto-moto. 

 


Le syndicat mixte de l'aéroport Saint-Brieuc Armor (qui regroupe le conseil départemental, Saint-Brieuc Armor Agglomération et la chambre de commerce) a lancé, en septembre, son appel à projets pour l'exploitation d'un circuit auto-moto, dans l'enceinte de l'aéroport de Trémuson. Un circuit d'entraînement et d'essais de sécurité, compatible avec l'activité aéroportuaire.

 

Depuis le refus par l'aviation civile, en 2012 et 2015, du projet porté par l'ancien pilote de Formule 1 Jean-Pierre Jarier, il n'est en effet plus question de circuit de course.

 

Début janvier 2018, d'autres dossiers ont été déposés. Plusieurs utilisateurs potentiels pourraient se partager le nouvel équipement. Les entreprises du secteur de l'automobile, regroupées autour du Véhipôle, ne cachent pas leur intérêt pour une telle piste.

 

 

Essais, roulage, sécurité routière

 


Ainsi, les concessionnaires locaux de voitures sportives apprécieraient de pouvoir faire essayer leurs nouveaux modèles aux clients. Le circuit apporterait également des perspectives dans le domaine de la recherche et développement, facilitant, par exemple, l'expérimentation de nouveaux carburants comme le biogaz.

 

Pour le Groupement national de la formation automobile (GNFA), à Ploufragan, la piste permettraitd'effectuer des calibrages et paramétrages des caméras, des radars et de toutes ces aides à la conduite embarquées, qui deviennent la norme. « Les véhicules que nous fournissent les constructeurs n'ont pas de plaques d'immatriculation, aussi est-il impossible de les faire rouler sur route »,explique Francis Gasnier, le directeur du GNFA.

 

La Fédération des motards de France s'est aussi immédiatement positionnée sur le futur circuit de Trémuson. « Notre projet est une piste de 2,5 à 2,8 km, moto et auto, destinée au roulage, à la sécurité routière, aux auto-écoles, aux essais et démonstrations, mais aussi, pourquoi pas, aux rollers, aux cyclistes », précise Patrick Bertaud, président de la Ligue motocycliste de Bretagne.

 

La Fédération possède l'expérience de la gestion du fonctionnement d'un circuit, car elle gère déjà celui de Carole, en région parisienne. En revanche, elle ne possède pas les fonds propres nécessaires à l'investissement. « Si aucun investisseur ne se manifeste, nous devrons le faire par emprunt. »

 

Du côté des projets d'investisseurs, plusieurs noms circulent : les Lamballais Michel Rose (Groupe Rose) et Guy Pansard (GP Circuit). Michel Hommell, patron du circuit Conduire à Lohéac (Ille-et-Vilaine), affirme ne pas être intéressé.

 

 

Ne pas faire traîner le dossier

 


Entre projets de fonctionnement, par des utilisateurs, et projets d'investissement (plus difficiles à faire aboutir), la chambre de commerce (CCI) continue à consulter. « Elle nous mettra sans doute prochainement en relation les uns avec les autres », estime Patrick Bertaud.

 

Le circuit pourrait ouvrir en 2021. « J'ai senti de la part de la CCI, de l'Agglomération de Saint-Brieuc et du Syndicat mixte la volonté de ne pas faire traîner le dossier », poursuit le président des motards bretons.

 

Rappelons que le projet rencontre l'opposition d'associations de défense de l'environnement (Eau & Rivières, l'Arpe et De la source à la mer) ainsi que de riverains.

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog