Distancé rapidement à la cinquième place, le Français Johann Zarco finit finalement deuxième du GP d'Espagne après un carambolage à l'avant de la course. Le voilà deuxième au classement général derrière Marc Marquez. Pas de doute, il s'installe.

 

JEREZ (ESP) – Le cuir est imbibé de champagne et abîmé au genou droit. Des bulles légères pour fêter ce podium inespéré, associées à cette méchante caresse du bitume qui rappelle que Zarco a eu lui aussi sa part de frayeur dans une course à fort indice d'octane. Le carambolage du 18e tour fera date. Il est rare que des cadors de la trempe de Lorenzo, Dovizioso et Pedrosa, partent au tapis sur le sec dans le même incident. Dans le milieu, on appelle ça pudiquement « circonstances de course ».

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :