Pages

Publié par Le service communication de la FMF

La FMF appelle à une autre politique de sécurité routière. Les 30 juin et 1er juillet dans toute la France
 

Dimanche 1er juillet, la France va mettre en place ses nouvelles limitations de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire. Très décriée depuis son annonce au début de l'année lors du Comité interministériel de la Sécurité routière (CISR), la mesure aura tenu bon face à la grogne des usagers et entrera donc bien en application dans deux jours.

 

Malgré tout, la Fédération des Motards de France, qui milite contre cette mesure depuis le début, n'entend pas baisser les bras et appelle les usagers de la route à prendre part aux nouvelles manifestations qui seront organisées ce week-end sur tout le territoire.

 

Citation : ''Le Premier ministre Édouard Philippe voulait une mesure de « rupture » ? Il l’a eue la rupture, mais ce sera celle des citoyens, exaspérés d’être encore et toujours traités comme des enfants en bas âge… alors que ceux qui sont en droit de conduire sont aussi ceux qui sont en âge de voter''.

 

La FMF maintient elle aussi son discours, jugeant que la sécurité n'est qu'un prétexte à cette mesure coercitive qui s'éloigne des véritables enjeux de sécurité routière que sont l'éducation des conducteurs, la prévention sur les distances de sécurité, le danger du téléphone au volant, l'attention portée aux usagers vulnérables ou encore l'aménagement des zones à risque.

 

Citation : Six mois après l’annonce unilatérale du Premier ministre décidant de limiter le réseau routier secondaire français à la vitesse de 80 km/h à partir d’une conviction « personnelle », la FMF ne lâche rien dans ses alertes quant à une politique de sécurité routière devenue insupportable pour la majorité des usagers de la route.

 

Pourtant, une autre sécurité routière est possible !

 

Pour que les usagers de la route acceptent et partagent les enjeux de la sécurité routière, il faut œuvrer avec eux et non contre eux.

 

Pour éviter les comportements à risques, il faut un continuum éducatif que la FMF réclame depuis presque 8 ans. 

 

Pour améliorer la sécurité sur les routes, il faut un réseau routier bien organisé et bien entretenu.

 

Pour favoriser une meilleure sécurité, il faut faciliter l’accès au réseau le plus sûr : les autoroutes (qui constituent également le réseau le plus rapide…). 

 

Ces revendications, la FMF les défendra une nouvelle fois ce week-end à travers ses différentes antennes départementales qui organiseront des dizaines de manifestations dans les grandes villes de France comme : Agen, Amiens, Angoulême, Annecy, Avignon, Bayonne, Belfort, Besançon, Brest, Chambéry, Châteauroux, Dax, Le Mans, Limoges, Lyon, Metz, Nancy, Nantes, Orange, Paris, Pau, Poitiers, Rouen, Toulon, Toulouse, Tours et Valence… Les détails des rassemblements sont disponibles auprès des antennes locales.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :