Encore une journée estivale sur les rives de la mer Baltique pour cette seconde journée du GP de Estonie, mais les riders du mondial n'ont pas vraiment faire trempette mais ont plutôt eu droit à quelques bains de poussière dans les chemins et spéciales Estoniennes.
 
 
UN SALVINI INTOUCHABLE
 


Affichant un gros rythme en début de course, Eero REMES en cassant son carter moteur sur une grosse pierre a malheureusement du abandonner dans l'Enduro Test au 2éme , alors qu'Alex SALVINI un de ses rival au général, lui s'est adjugé la victoire de journée au scratch.

 

SALVINI, a montré sa domination et sa détermination en prenant la tête de la course à mi-course. Il a réussi a maintenir un petit avantage tout au long des 11 spéciales de la journée, en résistant aux assaut de Brad FREEMAN et à l'attaque Steve HOLCOMBE qui a terminé deuxième à un peu moins de 10 secondes de "Salvo".

 

 

Seulement 8eme après le premier chrono, Loïc LARRIEU (Yamaha) s’est bien repris par la suite pour aller arracher à Christophe NAMBOTIN (Gas Gas) la 4eme place finale. Les deux français devancent le très régulier Danny MCCANNEY  (Gas Gas) et leur compatriote Christophe CHARLIER (7eme – Beta) qui signe ainsi son meilleur résultat depuis le début de la saison.

 

 

Plutôt secoué par sa lourde chute de la veille, Jamie MCCANNEY (Yamaha) ne peut faire mieux que 8eme. Il précède Thomas OLDRATI qui place sa Honda à une méritoire 9eme place alors qu’Antoine BASSET (Gas Gas) complète le Top 10 devant le « basque » Anthony GESLIN (F-Beta) qui progresse de GP en GP.

 

 

Mais Alex SALVINI est incontestablement le grand gagnant de ce Grand Prix d’Estonie puisqu’il conserve la tête du championnat à la mi saison.

 

 

SALVINI double la mise avec aussiune nette victoire en Enduro 2 où il devance Loïc LARRIEU et Christophe CHARLIER qui lui monte enfin sur son premier podium 2018.

 

 

Brad FREEMAN a été intouchable en E1 et prend ainsi la tête du championnat de cette catégorie devant Jamie MCCANNEY qui devra lui aussi réagir dès la prochaine épreuve tant FREEMAN est en pleine ascension. Antoine BASSET accroche un nouveau podium E1 même s’il a été inquiété un début de course par le Britannique Alex SNOW (GB – Honda).

 

 

 

 

JUNIOR : CAVALLO REMET LES PENDULES À L'HEURES


Chez les Juniors c’est Matteo CAVALLO (I - Beta Boano) qui remet les « pendules à l’heure » et remporte nettement cette deuxième journée face à son compatriote Davide SORECA (I - TM) et au vainqueur d’hier, Theo ESPINASSE (F - Sherco) qui a confirmé avec une très belle troisième place.

 

Matteo CAVALLO, à la manière d’Alex SALVINI, confirme ainsi après quatre Grand Prix qu’il est bien l’homme à battre chez les moins de 23 ans, pour une saison qui pourrait bien voir une belle hégémonie Italienne sur l’Enduro Mondial….

 

 

 

 

YOUTH CUP BARBOSA ENCORE ET TOUJOURS
 

Si le Finlandais Roni KYTONEN (SF - Husqvarna) et l’Espagnol Gerard GOMEZ (KTM) ont été les premiers animateurs de la catégorie Youth 125cc, ils ont vite cédé les commandes au Chilien Ruy BARBOSA (Husqvarna). L' actuel leader du Youth Cup e a cependant dû batailler jusqu’à la dernière spéciale pour simposer face à l’inattendu Néo-Zélandais Hamish MAC DONALD (Sherco) qui trouve là une belle récompense à un prometteur talent.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :