Après un week-end de manifestations dans les plus grandes villes françaises, la FMF réédite et signe son opposition à l'abaissement de la vitesse maximale sur le tracé secondaire tricolore...

 


Dans plusieurs dizaines de villes se tenaient le week-end dernier des manifestations regroupant motards, automobilistes et cyclomotoristes, le but étant de rappeler au Premier Ministre la volonté des usagers de la route de dénoncer la politique de la sécurité routière.

 

"Cette méthode autoritaire portée par une propagande officielle infantilisante martelée avec des moyens énormes ne peut produire que des effets de bord, sans espoir d’amélioration majeure et pérenne s’inscrivant dans une réflexion de fond sur les besoins de mobilité des citoyens confrontés à des changements sociétaux importants.

 

La FMF dénonce cette politique de communication, véritable écran de fumée pour masquer la fin des transports ferrés de proximité, la réduction des moyens que l’on constate déjà dans les hôpitaux et les services des urgences saturés et autres mises en jachère des services publics, autant de domaines liés aux questions de sécurité routière et aux besoins de déplacement des usagers pour lesquels la seule action publique ne peut se résumer à cette politique du bâton portée par une Sécurité routière toujours plus punitive" souligne la FMF (Fédération des Motards de France).

 

Pour mémoire, la FMF œuvre pour d'autres solutions plus durables pour un réseau routier plus sécuritaire. La fédé motarde opte pour des solutions telles qu’un continuum éducatif, un réseau routier bien organisé et bien entretenu sans oublier la facilité d’accès aux réseaux les plus sûrs que sont les autoroutes...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :