Transporter un enfant à moto obéit à des règles de bon sens qu’il est parfois difficile de traduire sous forme d’une législation. On retrouve cette complexité dans la diversité de la réglementation en Europe à ce sujet.

 

 

Si la réglementation française sur le transport d’enfant à moto (ou en side-car) traduit à peu près correctement ces règles de bon sens, (siège adapté jusqu’à 5 ans, capacité de l’enfant à atteindre les repose-pieds au-delà des 5 ans), l’approche des vacances sont l’occasion de rappeler les règles en vigueur dans le reste de l’Union Européenne, mais aussi que la physiologie d’un enfant de moins de 12 ans reste encore fragile, surtout au niveau des cervicales pour les plus jeunes !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :