La première conférence de presse de la Fédération Française de Motocyclisme relative à la mandature 2020-2024 s’est tenue ce mardi 26 janvier. L’occasion pour son Président, Monsieur Sébastien Poirier, de revenir sur une saison 2020

 

Source photo : FFM

 


perturbée par la COVID-19, de présenter les enjeux et perspectives de l’activité moto en 2021 et de faire lumière sur ses futures actions. C’est donc au sein de l’espace Clacquesin (92), lieu résolument atypique, que l’ensemble des acteurs du sport moto, dans leur très grande diversité, et les Champions 2020, honorés par une remise de prix, ont été accueilli.


Un moment fort permettant de lancer ce nouveau millésime avec conviction et optimisme.


BILAN DE L’ANNÉE 2020


La pandémie liée à la COVID-19 a profondément affecté le sport moto lors de la saison 2020. Deux tiers des compétitions ont été annulées (260 épreuves organisées en 2020 contre 886 en 2019) et les sites de pratique ont été fermés à l’entraînement durant les différentes périodes de confinement imposées par l’Etat. Les ventes de licences, qui pour rappel, représentent 70% des recettes fédérales ont été impactées.

 

En effet, les licences annuelles enregistrent un recul de 10% par rapport à 2019 tandis que les titres à la journée de 60%. Au total, 82 977 licences et titres de pratique ont été délivrés en 2020 contre 96800 en 2019 soit une baisse de 14,2%. Il est à préciser que la majorité des Fédérations sportives ont connu une baisse de 20% à 25% du nombre de leurs licenciés. Forte de finances saines, et même si l’avenir demeure encore incertain, la Fédération a fait face à cette crise.


SITUATION DE L’ACTIVITÉ 2021 DU SPORT MOTO


Dans un contexte sanitaire très particulier, l’ensemble des acteurs du sport moto, dans sa très grande diversité, s’est mobilisée pour présenter un calendrier 2021 d’une très grande richesse, aussi bien au niveau régional que national. A ce jour, le nombre de compétitions en prévision est sur la même tendance que la saison 2019, preuve du dynamisme des Moto-Clubs et de leur confiance en l’avenir.

 

Quant au nombre de licenciés enregistrés à ce jour pour 2021, un glissement des licences annuelles « compétition » vers les licences annuelles « entraînement » est à noter en raison de l’incertitude qui demeure encore actuellement. La FFM se veut rassurante au regard de l’expérience acquise par les Moto-Clubs organisateurs en 2020, avec notamment un protocole sanitaire maîtrisé et éprouvé.

 


PLAN D’ACCOMPAGNEMENT FÉDÉRAL


Afin de retrouver en 2021 le niveau d’activité de 2019, le Comité Directeur de la Fédération Française de Motocyclisme a adopté un plan de relance et d’accompagnement à hauteur d’un million d’euros à destination prioritairement des Moto-Clubs organisateurs. Une aide annuelle exceptionnelle de 850 euros leur est versée en plus de la subvention fédérale de 1650 euros soit un total de 2500 euros par épreuve.

 

Le fonds d’aide dédié aux manifestations en difficulté au regard de la situation sanitaire est maintenu. A destination des licenciés, un gel du tarif des licences et la gratuité des frais administratifs de transformation de la licence entraînement vers la licence compétition en cours de saison ont été actés pour 2021. Également, des mesures spécifiques ont été mises en place dans certaines disciplines pour lesquelles les entrainements et compétitions ont été totalement annulés.

 

Cet article est extrait du communiqué officiel de notre confrère de la FFM. Extrait original ci-dessous. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :