Dakar 2021 : Portrait des pilotes motos Français  - Charlie Herbst (KTM)

“JE PROGRESSE ANNÉE APRÈS ANNÉE.. POURVU QUE ÇA DURE »

 

Charlie Herbst est un pilote qui ne lâche rien. Pour son premier Dakar en 2019 sur les pistes péruviennes, il n’a pas été épargné par les galères. Au 7e jour, englué dans un nuage de poussière provoqué par le passage de Nasser Al-Attiyah, sa cheville heurte un rocher. Mais le jeune homme s’accroche avant d’être contraint à l’abandon quelques jours plus tard. Plusieurs mois après son retour en France, alors qu’il peine à soigner sa cheville, les médecins lui décèlent une fracture du talus ! Mais Charlie est bien décidé à ne pas renoncer. Lui qui a fait ses gammes en « PW » dès l’âge de 5 ans puis sur les terrains de cross pendant 15 ans, sait faire preuve d’abnégation. Il le démontre au quotidien, ayant ouvert un magasin de motos à l’âge de 21 ans. En janvier dernier, Charlie est récompensé de ses efforts en terminant 43e du Dakar. Un an plus tard, le voilà de retour. Le pilote tient à impliquer les salariés de son magasin : c’est d’ailleurs un mécanicien qui en est issu qui se rendra en Arabie Saoudite à ses côtés pour l’aider à aller au bout de son 3e Dakar.

 

« Je suis encore marqué par les paysages qu’on a traversés l’an dernier, notamment l’avant-dernière étape et les dunes somptueuses qu’on a eu à franchir. On fait le Dakar pour voir de tels panoramas ! Cette année, j’ai voulu impliquer un peu plus les salariés qui travaillent à l’atelier de mon magasin, dont je suis très proche. Mes deux apprentis de 16 et 18 ans n’ont pas compté leurs heures pour préparer la moto, tout comme Alain (33 ans, mécanicien) qui viendra cette année avec moi pour assurer l’assistance. Sur la piste, je me rends compte que je progresse, année après année. Pourvu que ça dure ! »

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :