" /> Dakar 2021 : Portrait des pilotes motos Français - Mathieu Doveze (KTM) - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Le service communication de la FMF
Dakar 2021 : Portrait des pilotes motos Français  - Mathieu Doveze (KTM)

« UNE BÊTE SAUVAGE QU’IL FAUT APPRIVOISER »

 

Quand on prépare le Dakar, le calendrier est particulièrement minuté. Mathieu Dovèze, qui s’est aguerri en enduro, le sait mieux que quiconque. Après un premier rallye en Andalousie particulièrement concluant (il a remporté une étape en rallye 2) et un stage de formation en matière de navigation en Espagne, il devait rejoindre le Maroc pour emmagasiner de l’expérience en novembre dernier. Sauf que le Francilien, installé en Meurthe-et-Moselle, a été désigné juré d’assises en novembre. Pendant deux semaines, il a donc dû se rendre aux audiences et mettre de côté sa préparation. Quoi qu’il en soit, il lui en faut plus pour renoncer.

 

 Mathieu Dovèze, seul motard de sa famille, aime répéter qu’il a toujours eu envie de participer au Dakar. Une passion née en regardant l’épreuve à la télévision avec son grand-père. Le jeune pilote est un homme de challenge qui sait ne rien lâcher. 

 

En 2016, à la veille de l’Enduropale du Touquet, sa 4 temps est victime d’un problème mécanique. Il parvient à trouver une 2 temps et le lendemain, il s’impose dans cette catégorie ! L’année suivante, Mathieu termine vice-champion de France d’Enduro avant de rêver plus grand, donc du Dakar. Éducateur sportif pendant l’année, il dispense des formations de pilotage à de jeunes motards. Et tous sont particulièrement admiratifs de son parcours et de son engagement au Dakar. Désormais, Mathieu fera tout pour ne pas les décevoir et aller au bout de son aventure.

 

« Chez moi, tout a toujours tourné autour de la moto. Il y a eu l’enduro, la victoire en 2 temps au Touquet et désormais le Dakar. Il y a toujours un mélange entre de l’excitation et de l’appréhension. Je suis quelqu’un de dur au mal, j’aime les longs efforts et la navigation. En revanche, je sais que le Dakar peut être très dangereux, comme une bête sauvage qu’il faut apprivoiser. Lors de mes formations, tous les jeunes avec qui je travaille sont très enthousiastes à l’idée de me savoir au Dakar. La fascination pour le rallye raid n’est pas prête de disparaître ! J’échange souvent avec Gilles Picard qui est une légende de l’épreuve et qui a su me donner de précieux conseils. J’espère être capable de rallier la ligne d’arrivée le 15 janvier ! »

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog