" /> Dakar 2021 : Portrait des pilotes motos Français - Pascal Rauber (KTM) - Fédération des Motards de France
Fédération des Motards de France

Fédération des Motards de France

Site officiel de la Fédération des Motards de France.

Publié le par Lucas Le service communication de la FMF
Dakar 2021 : Portrait des pilotes motos Français  - Pascal Rauber (KTM)

« C’EST UN RÊVE QUI COMMENCE »

 

Il s’agit d’un souvenir d’enfance qui l’a fortement marqué. Pascal s’était rendu à Orne Expo, la foire ayant lieu à Alençon, d’où il est originaire. Et là, il l’a vu : la moto de Nicole Bassot qui a participé à cinq Dakar dans les années 1980. Depuis, Pascal rêve à voix haute du Dakar. Il achète une première bécane à l’âge de 15 ans et débute les compétitions en cross. La moto est plus qu’une passion, c’est une raison de vivre. D’ailleurs, à 22 ans, il ouvre son magasin de motos. À l’époque, ses conditions de travail sont sommaires, il évoque une cabane en bois pour faire office de local commercial. Mais progressivement, Pascal se constitue une clientèle solide, agrandit son magasin et devient une référence chez les passionnés de la région. 

 

Avec ses connaissances en matière de mécanique, il est toujours disposé à donner un coup de main, notamment auprès des copains qui participent à des compétitions de motocross. Et puis il découvre le rallye raid au Maroc et se met à s’imaginer, lui-aussi, en concurrent au Dakar à son tour. Pour y parvenir, il a fallu faire des sacrifices, notamment financiers, à l’instar de ce voyage à Mayotte en famille repoussé avec l’approbation de son épouse. Pascal, qui s’élance chez les Original by Motul, promet de jouer la prudence afin de tout faire pour rallier l’arrivée le vendredi 15 janvier prochain.

 

« Je sais que je pars pour une course mais j’ai encore du mal à réaliser qu’il s’agit du Dakar. C’est un rêve qui commence ! Depuis de longs mois, j’essaie de me préparer, d’être rigoureux. Cela fait longtemps que ma malle est prête. En matière de préparation physique, je m’amuse à faire le tour du magasin en déplaçant une roue de tracteur et j’essaie de faire attention à mon hygiène de vie. Cela fait deux ans que j’économise pour y participer. Nous devions partir à Mayotte avec ma femme et elle a accepté que nous restions en France afin que l’argent contribue à ma participation au Dakar. Je réalise un rêve de gosse et j’espère être à la hauteur ! »

Adhésion en ligne ! Nouveau en 2021

 

Court métrage "Off Tack"

Film "Off Tack"

Motocross: vitesse, dévouement, adrénaline. 

Lien sur la vidéo sur Vimeo

Hébergé par Overblog