L’expérimentation de la circulation des motos et scooters entre deux files de voitures sur certaines routes de 11 départements français s’est achevée le 31 janvier 2021. Ce premier n’a pas été concluant mais la Sécurité routière en envisage un second, ultérieurement.

 

 

Les conducteurs de motos et de scooters ne peuvent plus rouler entre deux files de véhicules, depuis le 1er février 2021. Cette date met fin à l’expérimentation de la circulation inter-files des deux ou trois-roues motorisés mise en place depuis 2016, dans les 8 départements d’Ile-de-France ainsi que dans les Bouches-du-Rhône, la Gironde et le Rhône. Ainsi, partout en France, cette pratique est bel et bien interdite et ceux qui y dérogent encourent une perte de trois points sur leur permis de conduire et 135 € d’amende.

 

Un bilan mitigé


Selon la Sécurité routière qui s’appuie sur le rapport du Cerema (Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), le bilan du test de la circulaire inter-files est décevant. Il en ressort que l’accidentalité des deux-roues motorisés a augmenté de 12 % sur les routes où l’expérimentation a eu lieu alors qu’elle a baissé de 10 % sur les autres routes des départements concernés.

 

Pour la Déléguée interministérielle à la Sécurité routière, Marie Gautier-Melleray, les conclusions du rapport du Cerema ne permettent pas de pouvoir intégrer aujourd’hui la circulation inter-file dans le Code de la route.

 

Cependant, estimant que l’expérimentation a permis de renforcer la pédagogie sur la circulation inter-files, les pouvoirs publics envisagent une nouvelle expérimentation plus approfondie avec notamment, un élargissement des zones géographiques concernées et de nouvelles règles de circulation.

 

Les associations de motards appellent au bon sens


Si depuis le 1er février des amendes sont adressées aux conducteurs de deux-roues notamment à l’occasion d’opération « coup de poing », la Fédération des Motards de France (FMF) assure qu’elles ne seront certainement pas massives.

 

En attendant la prochaine expérimentation promise par la Déléguée interministérielle à la sécurité routière, la FMF appelle d’ailleurs les motards qui seraient verbalisés pour cette pratique de lui faire savoir par mail : contact@fmfrance.fr et appelle les conducteurs à respecter les règles de bon sens lorsqu’ils circulent entre deux voitures.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :