Marc Marquez (Honda) s'est imposé dimanche au Grand Prix d'Allemagne de MotoGP. Le pilote espagnol a devancé le Portugais Miguel Oliveira et le Français Fabio Quartararo. Marquez n'avait plus gagné un GP depuis le mois de novembre 2019.

 

 

Marc Marquez a confirmé que le Sachsenring, théâtre du Grand Prix d'Allemagne, était son jardin, dimanche. Sur sa Honda, l'Espagnol a remporté une huitième victoire consécutive sur ce tracé en MotoGP, signant son premier succès dans la catégorie depuis le Grand Prix de Valence 2019, soit un an et sept mois sans victoire.

 

Côté Français, Fabio Quartararo a réalisé une bonne opération au Championnat du monde en prenant la troisième place derrière le Portugais Miguel Oliveira. Le Français a devancé tous ses concurrents directs au classement, dont son compatriote Johann Zarco qui n'a pu faire mieux que huitième malgré son départ en pole position. Quartararo compte désormais 22 points d'avance sur le pilote Ducati, au classement général.

 

Marquez a montré ses intentions dès le premier virage où il a fait l'intérieur aux deux Français, touchant légèrement Quartararo, pour venir se placer dans le sillage d'Aleix Espangaro, le mieux parti sur son Aprilia depuis la troisième position sur la grille. Il a pris la tête dans le dernier virage du premier tour puis a profité d'un petit moment de flottement, vers le 9e tour, lorsque quelques gouttes sont tombées, provoquant la sortie de drapeaux blancs, pour faire le trou en tête.

 

 

En fin de course, il a parfaitement résisté à Miguel Oliveira jusqu'au bout, ne montrant aucun signe de faiblesse physique. Le sextuple champion du monde MotoGP a montré une émotion débordante après l'arrivée, tombant à genoux pendant quelques secondes.

 

 

Des scénarios différents pour les Français


Derrière, Quartararo peut se satisfaire de ce cinquième podium en huit courses. Après avoir reculé jusqu'au sixième rang en début de Grand Prix, il a su remonter peu à peu. Il a d'abord dépassé Zarco, au 10e tour, puis a produit son effort au 18e et 19e tour pour se défaire respectivement d'Aleix Espangaro puis de Jack Miller, un de ses rivaux au championnat. Trop loin du duo de tête, Quartararo a bien géré sa fin de course pour marquer de gros points.

 

En revanche, le scénario n'a pas été aussi favorable pour Zarco. Malgré sa position de pointe, le pilote Ducati n'a cessé de reculer au fil de la course. Au 19e tour, Brad Binder a pris le meilleur sur lui puis à deux tours de l'arrivée, Francesco Bagnaia lui a chipé la septième place. Cette huitième position permet tout de même au Français de conserver la deuxième place au championnat (avec 109 points à 22 longueurs de Quartararo). Il est suivi par Miller (100 points) et Bagnaia (99).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :