C'est allé très vite ce vendredi sur la piste du Circuit Bugatti du Mans. Et à ce petit jeu-là, c'est une nouvelle fois le trio Hanika-Fritz-Canepa sur la Yamaha #7 officielle qui s'est illustré en signant, comme lors de l'édition 2020, le meilleur chrono des qualifications.

 

 

Le Tchèque Karel Hanika a profité de conditions météos idéales pour signer un chrono de 1'35''732, échouant à deux petits millièmes du record de la piste signé par Randy de Puniet en 2017. « Ça s'est joué à peu de choses, c'est vrai, mais ce record n'était, de toute façon, pas un objectif, assurait Hanika. On voulait juste faire le meilleur chrono possible et monter notre pointe de vitesse. C'est toujours bien d'être en pole, notamment parce que cela permet d'entamer le Championnat du monde en marquant les cinq premiers points de la saison, mais la course sera une autre histoire. Il peut se passer tellement de choses en 24 Heures. » Le Tchèque le sait parfaitement puisque c'est lui qui avait chuté au guidon de la Yamaha lors de l'édition 2020, après 2h30 de course seulement et alors que l'équipage était en tête. Le team YART s'était finalement classé quatrième.

 

Habituellement disputées en avril et reportées à fin août l'an dernier en raison de la pandémie de Covid-19, les 24 Heures Motos ont cette année trouvé une place en ce mois de juin, avec une météo déjà estivale. « L'an dernier en août on avait eu une météo aussi pourrie qu'en avril mais là, il fait très chaud et cela change tout, note Marvin Fritz. Heureusement, nos pneus Bridgestone fonctionnent bien dans ces conditions. Tous les ans la compétition se resserre mais on a beaucoup travaillé et on a bien préparé notre coup. »

 

 

Sérieusement blessé en essais en début d'année, Niccolo Canepa s'estime aujourd'hui à « 80 % de ses moyens ». Suffisant pour signer le meilleur chrono de son groupe de pilotes. « J'ai été agréablement surpris de voir que je pouvais signer ce genre de performance et d'être à la hauteur de mes équipiers, indiquait l'Italien. La course sera un sacré challenge pour moi, mais je ne lâcherai rien ».

 

Il ne faudra en effet pas traîner en route samedi (départ à midi, course à suivre sur La Chaîne L'Équipe) pour tenter de conserver l'avantage face à une concurrence au niveau très homogène. Dominateur lors de la première séance de qualifications jeudi, le team Yoshimura-SERT (Black-Simeon-Guintoli) s'élancera en deuxième position, devant la BMW #37 et la Kawasaki #4. Tenante du titre, la Honda officielle #5 a signé le 6e temps combiné.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :