La députée des Yvelines Natalia Pouzyref est co-rapporteure d’une mission d’évaluation de l’impact de la loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les rodéos motorisés. C’est dans ce cadre qu’elle a auditionné Charles Peot, Directeur du Codever, jeudi 15 juillet.

 

 

 

Le Codever avait souhaité être entendu car la répression des rodéos urbains entraine leur délocalisation vers les campagnes, ce qui engendre de nombreux impacts négatifs sur les randonneurs motorisés : vols, image dégradée, interdictions de circuler…

 

Les parlementaires ont parlé des nuisances subies par les riverains, les agriculteurs, les promeneurs, et du fait que les maires sont plutôt démunis, tout comme nous, pour résoudre ce problème. Nous avons toutefois insisté sur le fait que les interdictions permanentes de circuler sur tous les chemins sont à la fois illégales et inefficaces.

 

Enfin, le CODEVER a proposé quelques pistes de solution, comme une meilleure information des maires, la nécessité d’éduquer dès le plus jeune âge, le renforcement des moyens des écoles de moto en relation avec la FMF (notamment en leur offrant les motos saisies lorsque leur propriétaire légitime ne peut pas être retrouvé) et enfin la création d'« exutoires » (sites de pratiques).

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :