Pages

Publié par L'antenne régionale Hauts-de-France

Aujourd'hui le gestionnaire du circuit de Hirson, David Vantroyen à reçu un appel de la direction générale de la MEL (Métropole européenne de Lille). 

 

 

Monsieur Farïd Halazade, l'adjoint de Damiens Castelain à la MEL s’est réuni la semaine dernière au sujet du circuit de Lezennes. 

 

Le préfet de région, Messieurs Caudron et Dufour (Maire de Villeneuve-d'Ascq et Lezennes ont penchés sur les dossiers de reprise concernant le site du circuit de Lezennes. 

 

D'après nos informations le circuit de Lezennes ne ferait plus l'unanimité auprès des élus de la MEL et des deux communes enjambant le circuit. 

 

Un site de loisir serait donc voté et approuvé par cette majorité afin de rendre le site en "lieu de loisir et d'attraction". 

 

Bien évidemment cela ne nous convient pas du tout et c'est aussi le coup de massue pour David Vantroyen. 

Nous pensions que faire une zone de loisir avec celui de Lezennes serait envisageable de concilier les deux "comme le circuit de Wingles". 

 

Nous avons d'ores et déjà envoyé un courriel au préfet de la région Hauts-de-France, M. Georges François LECLERCQ avec copies aux communes et à la MEL afin de pouvoir bénéficier d'un échange avec le gestionnaire M. Vantroyen est les élus du secteur. 

 

Nous sommes convaincus que la MEL sera responsable d'action envers ce circuit et bien sûr les détracteurs du circuit. La communauté urbaine exerce ici une position de "toute puissance". 

 

Nous regrettons vivement cet état d'esprit et nous exprimons également dans ce communiqué la volonté de la Fédération régionale de mobiliser la communauté motocycliste pour se mobiliser à la rentrée prochaine autour d'une manifestation autour de la métropole lilloise.  La MEL  comme les élus ne souhaitant plus que la moto soit au cœur de leurs projets politiques et souhaite avoir une vision bien différente du projet. 


 
Sachant que ce projet aurait une attractivité autour de la moto dans le secteur et surtout une réelle opportunité de pouvoir mobiliser les sportifs comme les fédérations dans l'organisation de compétition moto. Le projet d'insertion des jeunes également au programme avec la possibilité pour eux de sortir d'une sphère anxiogène des cités. Les roulages libres et la prévention routière également. Beaucoup d'opportunité qui ne sont plus prises en compte dans les choix des politiques. Pour autant rien n'est fait pour la sécurité des usagers 2RM et infractrutures et nous ne sommes pas pour autant protégés face aux accidents sur les routes dont nous sommes exposés. 

 

Enfin, une option reste possible, mais ne semble pas en l'état d’être envisageable c'est de construire un nouveau circuit. Malheureusement au vu des fonds, il faudrait mobiliser la région Hauts-de-France, dons privés, FFM et le Conseil départemental du Nord sur ce projet. 

 

Si les élus vont dans cette direction, dans trente ans c'est la mort du motocyclisme et des circuits en France ! 

Nous ne souhaitons plus nous laisser faire face aux politiques et lobbys locaux. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article