Quatre motos au lieu d’une voiture : la mairie de Cholet a trouvé le moyen de rentabiliser ses places de parking ! Samedi 5 mai 2012, à la veille du second tour de la présidentielle, la FFMC 49 et la FMF Pays-de-la-Loire,   a réuni 120 motards pour manifester leur refus de voir créer des places de parking moto payantes
50 motards étaient attendus, ils étaient 120 pour 70 motos, qui ont bravé la pluie tout au long de la manifestation, pour exprimer leur mécontentement contre la création de places motos payantes. En effet, la municipalité a décidé d’aménager des emplacements motos payants. Plus précisément : 4 motos sur une place voiture, chaque moto devant bien sûr s’acquitter du tarif voiture !
arton13565-7678f.jpg
Les motards arrivaient principalement du Choletais, cependant les gars de Nantes étaient présents. Le rendez-vous était donné sur l’avenue d’Angers, à Cholet (49). Les manifestants ont décollé pour 14h35 avec une consigne, celle de respecter le Code de la route : une moto par voie de circulation.
Ils ont marqué un arrêt symbolique devant un radar où ils ont allumé un fumigène. La FMF en a profité pour rappeler que le lendemain, il y avait le deuxième tour de l’élection présidentielle.
Une fois le tour du périphérique terminé, le cortège pris la direction du centre-ville, où les motards ont marqué un arrêt symbolique devant les commerces, afin d’informer les piétons du problème concernant le stationnement en ville des deux-roues motorisés. Une prise de paroles du coordinateur de l’antenne FFMC du Maine-et-Loire ainsi que la FMF Pays-de-la-Loire ont ainsi distributer des tracts avec nous.
La manifestation a ensuite continué, les motos stationnant comme des voitures sur la place Travot : action 1 place moto = 1 place de voiture. S’en est suivie une série d’allumages de fumigènes pour affirmer la présence des motards et montrer leur mécontentement. Les manifestants se sont confronté au mauvais accueil de la police municipale, qui a une fois de plus menacé le coordinateur de la FFMC 49  et celui du vice-président FMF Pays-de-la-Loire, de sanction pour entrave à la circulation, avec en prime une série de prises de photos.
La manifestation a ensuite pris la direction de la mairie, où une délégation de la FFMC 49 ainsi que de l'équipe de la FMF Pays-de-la-Loire, a souhaité être reçue par le Maire, M Boudeleix, ou un autre des élus. En vain. Les automobilistes présents sur place ont compris les revendications et ne comprennent pas la réaction des autorités locales.
La FFMC49 et la FMF Pays-de-la-Loire invite les motards du département à faire du zèle pour le stationnement : garez vous sur un emplacement voiture en vous acquittant du droit de stationnement.
La FFMC49 en partenariat avec la FMF Pays-de-la-Loire, a également effectué une action le 12 mai suivant : une dizaine de motards ont pris les places de voitures sur la place Travot, et ce durant 3h30. Bien entendu, en quittant leurs emplacements ceux-ci ont réglé le parcmètre. La manifestation s’est déroulée sans aucun incident et la dispersion a eu lieu à 16h45.
0-manif-ffmc49-radar-2d3bf.jpg

Des membres de la FFMC 49 et ceux de la FMF Pays-de-la-Loire, carte de vote en main. Le motif de la manif du 5 mai était le stationnement, mais en cette veille du second tour de l’élection présidentielle, la FFMC 49 et égalment la FMF Pays-de-la-Loire, a tenu à rappeler, en s’arrêtant devant un radar, que les motards comme une majorité des usagers de la route en ont assez de la politique répressive en matière de sécurité routière.


 

 

 

0-manif-ffmc49-devant-mairi-72c80.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Manifestant contre le projet d’aménagement de places de stationnement payant pour les deux-roues motorisés (4 motos sur une place auto payant chacune le tarif auto), la FFMC 49 puis la FMF Pays-de-la-Loire, a souhaité qu’une délégation soit reçue à la mairie, par le maire ou un autre édile. Les manifestants n’ont pas obtenu satisfaction.


 

 

 

Le Secrétaire FMF (Pays-de-la-Loire), Fabien LEMEZ 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :