Après le titre en Moto3 de Christophe Arciero samedi, c’est au tour de Mathieu Ginès de décrocher une couronne de Champion de France, celle du Supersport. Les autres titres se joueront donc à la finale d’Albi dans trois semaines...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les courses de dimanche ont tenues toutes leurs promesses sous un soleil généreux et devant un public de 2 750 personnes. Les vainqueurs du jour s’appellent : Grégory Leblanc (Superbike), Mathieu Ginès (Supersport), Rénald Castillon Gioanni (Moto3), Morgan Berchet (Pirelli 600), Adrien Protat (European Bikes) et le tandem Huet/Arifon (Side Car).
 
 
 
 
 
 
Superbike

 

 

Avec un doublé à Dijon, Grégory Leblanc n’a jamais été aussi proche du titre de Champion de France. Il ne lui manque qu’un petit point et c’est bon. Son adversaire direct, Julien Da Costa finit 4e dimanche derrière la révélation de la saison :  Etienne Masson.

 

 



Les essais chronométrés


Grégory Leblanc (Kawasaki, Pirelli) porte un coup au moral à ses adversaires en franchissant la barre des 1:20 en 1:19.785. Julien Guaquier (Kawasaki, Pirelli) échoue à 3 minutes de l’exploit d’une cinquième pole position. Etienne Masson (Suzuki, Dunlop) quand à lui il complète la troisième, à moins de 90 secondes de la pole. Julien Da Costa (Suzuki, Dunlop) et David Muscat (Ducati, Michelin) restent sous la barre des 1:21 et partiront de la 2e ligne accompagné une nouvelle fois par Jonathan Hardt (Kawasaki, Pirelli).

 

 



La course


Etienne Masson réalise un superbe départ mais s’incline dans le premier tour face à Grégory Leblanc qui s’installe en tête de façon durable. En effet, le pilote Kawasaki n’a pas lâché cette position des 14 tours de course. Malgré le pilote nordiste Julien Guaquier qui est resté au devant des sept premiers jusque dans le dernier tour, la victoire lui a échappé. Devant, la lutte fratricide des pilotes du LMS, Etienne Masson et Julien Da Costa, est formidable, un coup l’un, un coup l’autre, la dernière place du podium est chèrement vendue et revient à Etienne Masson pour 31 millièmes. Au niveau des places d’honneur, après une lutte à quatre, Guillaume Dietrich tire son épingle du jeu devant Jonathan Hardt, David Muscat et Julien Enjolras.

 



Au classement provisoire, Grégory Leblanc doit attendre Albi pour obtenir le titre puisqu’il possède 49 point d’avance sur Julien Da Costa et qu’il ne lui manque donc plus qu’un petit point. Julien Da Costa est malgré tout assuré d’être au minimum vice champion de France Superbike. Etienne Masson est 3e avec 26 points d’avance sur Julien Guaquier.

 

 

 

 

 

Supersport

 

 

Mathieu Ginès prend le titre de Champion de France Supersport après une nouvelle victoire sur le fil. A l’issue d’une course ultra disputée le pilote de la Dark Dog Academy s’impose face à son coéquipier et Nicolas Salchaud. Déclassé pour comportement anti sportif et dangereux, Salchaud perd la possibilité de pouvoir prétendre au titre jusqu’à la finale.

 

 

 

 

Les essais chronométrés

 

 

Si à la mi-séance Valentin Debise (Honda, Dunlop) occupe le haut de la feuille des temps, il n’occupe que la 4e place à la fin de la séance. Lucas Mahias (Yamaha, Dunlop) confirme sa bonne forme et signe une nouvelle pole en devançant son coéquipier Mathieu Ginès de 9 millièmes (1:21.685). Robin Camus (Suzuki, Pirelli) malheureux hier se rattrape en signant le 3e temps. A côté de Valentin Debise, on retrouve Nicolas Salchaud (Kawasaki, Pirelli) et Kevin Longearet (Yamaha, Pirelli).

 

 



La course


Après un superbe départ, Lucas Mahias se retrouve en bagarre avec Mathieu Gines, Nicolas Salchaud et Valentin Debise et font deux tours exceptionnels où quelques millièmes séparent les quatre garçons. La chute de deux pilotes entraine la sortie du « Safety Car » et neutralise la course durant deux tours. La course reprend ses droits et permet à Nicolas Salchaud de prendre les commandes. Le scénario se poursuit avec ce coup si huit pilotes à la lutte pour la victoire. Les places s’échangent, les écarts sont minimes, quatre pilotes de front à l’entrée des virages, le spectacle est total. Jusqu’au dernier tour ils sont encore 6 à pouvoir monter sur le podium. Mathieu Ginès profite du phénomène d’aspiration pour franchir la ligne d’arrivée en vainqueur juste devant Nicolas Salchaud et Lucas Mahias qui ne sont séparés que de 5 millièmes. Valentin Debise et Kevin Longearet complète le top 5.

 

 



A l’arrivée, après délibération du jury, le comportement anti sportif et dangereux de Nicolas Salchaud lors du dernier passage sur la ligne de chronométrage a été sanctionné par un déclassement de la manche.

 

 


Monsieur Gilbert Menut, maire de Talant et Vice-Président du Conseil Général de la Côte d’Or a remis le trophée au vainqueur.

 



Matthieu Ginès, grâce à son doublé du week-end devient Champion de France Supersport. La place de Vice-Champion va se disputer entre Nicolas Salchaud, Valentin Debise, Lucas Mahias et Thibaut Bertin qui sont séparés de 28 points.

 

 

 

 

 

 

 

    

Moto3 : Rénald Castillon Gioanni #3 - Honda, Christophe Arciero #93 - Suter, Enzo Boulom #125 - Honda et Karl Croix #4 - Honda

 

 

 

 

 

Moto3

 

 

Superbe victoire de Rénald Castillon Gioanni qui empoche sa première victoire avec une Moto3. Il devance le nouveau Champion de France Christophe Arciero qui a su rester devant un Karl Croix très combatif. En effet, Karl Croix et Enzo Boulom, les pilotes français, ont fait une forte impression dimanche en roulant avec leurs motos stock au rythme des motos préparées.

 

 

 

 

Les essais chronométrés

 


Renald Castillon Gioanni n’améliore pas son temps d’hier mais effectue le meilleur temps de la séance en 1:28.254. Christophe Arciero, tout juste couronné Champion de France Moto3 2013, se place en seconde position à 37 centièmes juste devant Karl Croix qui sort Enzo Boulom de la première ligne pour 2 dixièmes. Maximilien Bau et Loïc Arbel seront à côté de Boulom sur la seconde ligne de la grille de départ.

 

 



La course


Karl Croix fait un départ incroyable et profite pleinement de sa position en première ligne pour effectuer le premier tour en tête devant Enzo Boulom, Rénald Castillon Gioanni et Christophe Arciero. Au tour suivant, Arciero passe en tête et au 3e tour, Castillon Gioanni lui prend les commandes. Il va au fil des tours s’échapper pour filer vers la première victoire de sa saison. Derrière, la lutte à trois est magnifique : les deux pilotes français tiennent la comparaison avec le tout nouveau champion de France Moto3. Au 7e tour, Boulom est un peu décroché à 2.5 secondes et laisse Arciero et Croix à la lutte pour l’ordre du podium. Jusqu’au dernier virage, l’ordre est incertain et finit par donner Arciero puis Croix. Boulom termine 4e devant Corentin Brenon et permet d'avoir trois pilotes dans le top 5.

 



Au classement provisoire, Arciero comptabilise 230 points devant Enzo Boulom qui compte 134 points, Corentin Brenon (125 points), Karl Croix (119 points) et Rénald Castillon Gioanni (117 points) qui, malgré son absence en début de saison reste en mesure de pourvoir prétendre à la place de vice champion de France.

 

 

 

Pirelli 600 : Morgan Berchet #63 - Yamaha, Thibaut Gourin #94 - Yamaha et Hugo Clère #11 - Yamaha

 

 

 

 

Pirelli 600

 

 

Là aussi, les écarts au classement provisoire se sont bien resserrés. En remportant une nouvelle victoire, Morgan Berchet se relance dans la course au titre face à Hugo Clere. Thibaud Gourin s’intercale une nouvelle fois entre les deux pilotes à l’issue d’une course extrêmement disputée. Avec 8 points de retard, Berchet est maitre de son destin qui se jouera à Albi.

 

 

 

 

Les essais chronométrés


Morgan Berchet (Yamaha, PMR) améliore son temps de la veille de 248 millièmes en signe la pole position d’une séance écourtée de 3 minutes par la chute d’un concurrent dont la moto a laissé beaucoup d’huile. Derrière, Corentin Juillet (Kawasaki, UP Racing) fait une grosse amélioration, (-1.2 seconde) et devance Hugo Clere (Yamaha, SLMoteurs). En seconde ligne, on retrouve Thibaut Gourin (Yamaha, GMT 94), Pierre Texier (Yamaha, Tex Racing) et Kevin Meco (Honda Team 424). Avec cette grille de départ complètement différente de celle de samedi, la course s’annonce passionnante.

 

 


La course


Hugo Clere réalise le meilleur départ contrairement à Corentin Juillet qui se rate. Deux virages plus loin, Juillet et trois autres pilotes (Maxime Cudeville, Anthony Aliern et Gaetan Gouget) chutent et entrainent une interruption de la course. Si l’état de santé des quatre pilotes n’est pas considéré comme grave, Corentin Juillet est évacué vers l’hôpital pour contrôler différentes choses. Un nouveau départ est donné avec une nouvelle fois Hugo Clere en pointe devant Morgan Berchet et Thibaut Gourin. Comme hier les trois pilotes de tête s’échappent pour se livrer à un mano à mano incroyable : quelques centièmes à chaque passage sur la ligne de chronométrage, des positions qui évoluent et au final Morgan Berchet qui signe le doublé devant Thibaut Gourin qui devance Hugo Clere de 71 millièmes sur la ligne d’arrivée. Derrière, Kevin Jacob n’a pas pu suivre les hommes de tête et se retrouve esseulé en 4e position dès le 3e tour et ce jusqu’à l’arrivée.

 

 


Au classement provisoire, Hugo Clere conserve la tête du classement provisoire mais il ne compte plus que 8 points d’avance sur Morgan Berchet et 31 points sur Thibaut Gourin qui reste encore un prétendant au titre.

 

 

 

 

European Bikes

 

 

Les essais chronométrés


Adrien Protat (Ducati) signe la pole position devant Nicolas Trolard (Ducati) et Michel Amalric (BMW). Stéphane Lacaze de Moto et Motards est 21e juste derrière son collègue Bader Benlekehal 20e.

 



La course
Adrien Protat remporte une course mouvementée devant Laurent Aymonin et Nicolas Trolard.

 

 

Au classement provisoire, Nicolas Trolard possède 36 points d’avance sur Adrien Protat et 41 points sur Aymonin.

 

 

 

 

Side Car : L'équipage Huet/Arifon - LCR Suzuki

 

 

 

 

Side Cars

 

 

Huet/Arifon remporte une nouvelle victoire qui leur permet de revenir à 17 points des Champion en titre Delannoy/Lavorel qui n’ont pas pu vraiment défendre leur chances aujourd’hui suite à un départ complètement raté.

 

 

 

Les essais chronométrés


Delannoy/Lavorel et Huet/Arifon se sont encore livré à un beau duel qui tourne à l’avantage des Champions de France en titre pour 232 millièmes. Le Bail/Chaigneau et Les Poret père et fils se retrouveront comme samedi en seconde ligne. En F2, le meilleur temps revient au tandem Guignard/Poux classés 6e au général.

 



La course


Le duel Huet/Arifon vs Delannoy/Lavorel n’a pas eu lieu sur cette course. Restés scotchés au moment du passage au feu vert, Delannoy/Lavorel ne pointent que 8e dans les premiers virages. Leur remontée est fantastique mais Huet/Arifon, après s’être vite débarrassés de Le Bail/Chaigneau auteur du meilleur départ, ne les ont pas attendu. Très rapide, Ils possèdent plus de 10 secondes d’avance lorsque Delannoy/Lavorel passe second. Il reste 4 tours et ne permet pas de changement de position dans les derniers instants. En F2, Clerc/Lavorel s’impose face à Estelle Leblond/Farnier.

 


Au Classement provisoire, Delannoy/Lavorel restent en tête avec 203 points mais leur avance est réduite à 17 points face à Huet/Arifon. Les Poret Père et fils sont 3e avec 123 points. En F2, Le Guen/Cacciolatto et les Olliger père et fils se neutralisent en marquant tous les deux 37 points et permettent à Estelle Leblond/Farnier de revenir dans la course au titre en passant devant son père Franch Leblond/Roussel pour un point.

 

 



Rendez vous dans trois semaines sur le circuit d’Albi pour l’épreuve finale.

 

 

 

 

 

La Fédération des Motards de France, félicite tout les pilotes ayant participé à cette avant dernière course du championnat superbike. Nous félicitons le vainqueur de ce championnat superbike Mathieu Ginès, qui à vraiment très bien roulé un sans faute ce weekend. Nous tenon à félicité les membres de la FMF nombreaux qui ont participé à cette course, Julien Guaquier, Bader Benlekehal, Corentin Brenon. 

Nous les félicitons pour leurs performances et leurs volonté ainsi que leurs motivations sans relache que nous tenon vraiment à souligné ! 

La FMF souhaite bonne chance et souhaite que le meilleur gagne pour la finale pour Albi dans trois semaines, mais il y a une forte chance chance que le nom du vaincqueur de cette saison 2013 soit déja connu. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Supersport : Mathieu Gines #4 - Yamaha peut célébrer son titre 2013. Valentin Debise #53 - Honda, Robin Camus #89 - Suzuki et David Perret #18 - MV Agusta

 

 

Championnat de France Superbike – Dijon 21 (6/7) - Mathieu Ginès Champion de France Supersport
Championnat de France Superbike – Dijon 21 (6/7) - Mathieu Ginès Champion de France Supersport
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :