Ce 5e rendez-vous du Championnat de France Superbike organisé par le Circuit de Nevers Magny-Cours, le Moto Club de Nevers et de la Nièvre a vécu un dimanche très ensoleillé et très chaud. Sur la piste, les courses ont permis à certains comme Grégory Leblanc (Kawasaki) et Mathieu Ginès (Yamaha) de conforter leurs places au championnat grâce à un doublé et à d’autres comme Enzo Boulom (Honda), Morgan Berchet (Yamaha), Huet/Arifon (Suzuki) ou Stéphane Coutelle (Ducati), de s’illustrer et de réduire l’écart avec les leaders.

 
 
 
 
 
 
 
Leblanc et Ginès enfoncent le clou
 
 
 
 
 

Retour sur cette journée de dimanche

 

 

 

 

Superbike

 

Nouvelle domination de Grégory Leblanc (Kawasaki) qui semblait intouchable ce week-end. Lors de la manche dominicale, il s’impose avec un peu plus de 5 secondes de mieux sur son dauphin Julien Da Costa (Suzuki). Si David Muscat (Ducati) franchit la ligne d’arrivée avec 123 millièmes d’avance, une pénalité de 5 secondes offre le podium à Etienne Masson (Suzuki)Leblanc repart de la Nièvre en augmentant son avance de 10 longueurs.

 

 

 


Les essais chronométrés

 


Légèrement moins rapide que la séance de samedi, Grégory Leblanc (Kawasaki) signe malgré tout une nouvelle pole position en 1:41.350 devant Julien Da Costa (Suzuki) et David Muscat (Ducati) et donne à cette séance une similitude avec le podium de la veille. Derrière, Etienne Masson (Suzuki) devance Thomas Metro (Kawasaki) qui confirme sa présence dans le top 5 et Guillaume Dietrich (BMW). Julien Guaquier (Kawasaki) est un peu en retrait à 4.47 minutes de la pole et se classe 14e soit un départ de la 4e ligne au coté de Julien Enjolras (Kawasaki) et Baptiste Guittet (Suzuki).

 

 


La course


Si Julien Da Costa réalise le meilleur départ, il est contraint par Grégory Leblanc dans le 3e virage de laisser sa place. Leblanc imprime un rythme très élevé (en 1:41.0). Da Costa ne parvient pas à le suivre et doit en plus se méfier de David Muscat qui est juste derrière. Les positions et les écarts se figent un peu pendant quelques tours. Dans le 11e tour, David Muscat connaît quelques problèmes sur sa machine et perd le contact. Ces mésaventures permettent à Etienne Masson de revenir un peu sur lui à moins d’une seconde. Derrière eux, Guillaume Dietrich, Julien Enjolras et Jonathan Hardt (Kawasaki) offrent une belle bagarre pour les places d’honneur. Logiquement, Leblanc franchit la ligne d’arrivée en tête devant Da CostaMuscat a bien résisté et accède une nouvelle fois au podium. Masson quatrième, c’est Guillaume Dietrich qui complète le top 5.

 



Après vérification vidéo, David Muscat a écopé d’une pénalité de 5 secondes pour avoir coupé la chicane. Le classement de l’épreuve se trouve modifié et les positions de Muscat et Masson inversées.

 


Au classement provisoireGrégory Leblanc comptabilise 195 point et se met un peu à l’abri avec 25 points d’avance sur Julien Da CostaEtienne Masson est 3e avec 101 points suivi de près par Julien Guaquier qui n'accuse pas les points de retard.

 

 

 

 

 

Superbike : Grégory Leblanc – Kawasaki

 

 

 

 

 

Supersport
 

Mathieu Ginès (Yamaha), annoncé comme favori depuis le début de l’année, signe son premier doublé de l’année. A l’issue d’une course très disputée, Ginès empoche la 5e victoire de la saison. Valentin Debise (Honda) résiste bien au retour du nouveau coéquipier de GinèsLucas Mahias (Yamaha) qui signe aussi un double podium ce week-end. Ginès accentue son avance au championnat face à Nicolas Salchaud (Kawasaki), 4e de la course du jour. 

 

 



Les essais chronométrés


Séance animée en Supersport sous le soleil de la NièvreMathieu Ginès et Lucas Mahias placent leurs Yamaha Dunlop en tête avec des temps en 1:44.235 et 1:44.431 soit 0.4 seconde de mieux que la pole de samedi. Nicolas Salchaud (Kawasaki) prend le 3e temps en 1:44.940. En seconde ligne on retrouve la MV Agusta de David Perret (Pirelli) devant les Honda de Valentin Debise (Dunlop) et de Clément Chevrier (Dunlop).

 



La course

 

Bon départ pour Mathieu Gines qui se fait doubler par son coéquipier Lucas Mahias quelques virages plus loin. Au tour suivant, Nicolas Salchaud prend les commandes tandis que Mahias se retrouve à 1.3 seconde en 4e position après une belle figure. Entre eux, on retrouve Ginès et Valentin DebiseGinès attaque Salchaud et passe avant la fin du second tour et imprime le rythme. Les quatre garçons s’échappent du peloton mené un temps par David Perret puis par Thibaut Bertin (Yamaha) au 7e tour. Debise attaque a son tour le pilote Kawasaki et passe. Bien revenu, Mahias imite ses camarades et relègue Salchaud à la 4e place. Au 11e tour, ils ne sont plus que 3 en bagarre pour la victoire puisque l’écart du groupe avec Salchaud est passé à 1.9 seconde. Très serré jusqu’à l’arrivée, l’ordre reste inchangé jusqu’au baiser du drapeau à damiers qui apporte à Mathieu Ginès son premier doublé.

 



Au classement provisoireMathieu Ginès caracole en tête avec 161 points devant Nicolas Salchaud et ses 144 points et Thibaut Bertin et ses 113 points. Lucas Mahtias complète le top 4 avec 109 points.

 

 

 

 

Supersport : Mathieu Ginès - Yamaha

 

 

 

Moto3
 

Course incroyable d’Enzo Boulom au guidon de sa Honda qui malgré un déficit de puissance a su se bagarrer durant toutes la course avec Renald Castillon Gioanni (Honda) et Christophe Arciero (Suter) et finit par s’imposer. Arciero reste le solide leader du championnat mais la place de dauphin est très disputée. 
 




Les essais chronométrés


Nouveau duel entre Christophe Arciero et Renald Castillon Gioanni qui tourne comme samedi à l’avantage du Parisien victorieux samedi en 1:52.372. Loris Cresson (Honda) complète la première ligne en devançant de 2 dixièmes Enzo Boulom qui ne semble pas avoir résolu ses problèmes électriques puisqu’il n’a bouclé que 5 tours. Corentin Brenon (Honda) et Loïc Arbel (Honda) complètent la 2e ligne de la grille de départ.

 

 



La course


Enzo Boulom prend le meilleur départ devant Christophe Arciero et Renald Castillon Gioanni. Rapidement, le trio de tête se détache pour se livrer à une lutte incroyable entre la Moto3 (donc une machine stock) et les Moto3 (motos plus préparées). Chaque entrée et sortie de virages sont prétextes à une attaque et une réplique. Après plusieurs tours, les pilotes sont encore dans un mouchoir de poche (3 dixièmes au 10e tour). Boulom et Castillon Gioanni passent Arciero et entament les deux derniers tours. Boulom résiste jusqu’à l’arrivée au Cannois et voit malgré son déficit de puissance le drapeau à damiers s’abaisser sur lui. Renald Castillon Gioanni est à 19 centièmes derrière tandis qu’Arciero complète le podium mais en ayant un peu relâché suite à un choix de pneu un peu limite et la volonté de ne pas prendre tous les risques.

 


Au classement provisoireChristophe Arciero est largement en tête avec 185 points devant Corentin Brenon et Enzo Boulom qui ne sont séparés que de deux points mais à 82 points du leader.

 

 

 

Moto3

 

 

 

 

Pirelli 600
 

Après son erreur samedi, Morgan Berchet (Yamaha) a eu a cœur de bien faire dimanche. Malgré les nombreuses attaques d’Hugo Clere (Yamaha)Berchet remporte la victoire. Dans une course où de nombreux pilotes sont partis à la faute, Thibaut Gourin (Yamaha) sort son épingle du jeu et accède au podium. Clere possède une avance de 26 points au provisoire face à Berchet et de 39 points face à Thibaut Gourin

 

 



Les essais chronométrés

 

Morgan Berchet (Yamaha) se rapproche de son temps de la veille à quelques millièmes en 1:45.980 et signe la pole devant le vainqueur du premier jour, Hugo Clere (Yamaha)Corentin Juillet (Kawasaki, Racing) réitère sa belle performance d’hier et se retrouve en première ligne à 0.4 seconde de la pole. Thibaut Gourin (Yamaha) n’a pas réussi à refaire son chrono d’hier et se retrouve à la 4e place devant Gaëtan Gouget (Yamaha Racing) et Pierre Texier (Yamaha, Racing).




La course


Dans le tour de chauffe, Pierre Texier (Yamaha) est victime d’un souci mécanique et se retire. Hugo Clere réussit le meilleur départ devant Morgan Berchet qui le double avant la fin du premier tour. Berchet force un peu et parvient au 5e tour à creuser un écart de 1.5 seconde. Clere réagit et revient inexorablement au contact en l’espace de 3 tours. Malgré la pression, Berchet reste en tête et franchit la ligne d’arrivée avec 231 millièmes de seconde d’avance sur Clere qui a tout tenté jusqu’à l’arrivée. Isolé après les premiers tours, Thibaud Gourin fait une course solide et accède une nouvelle fois au podium. Gaëtan Goujet prend la 4e place et Kevin Meco (Kawasaki) la 5e après une belle bagarre avec Corentin Juillet (Kawasaki).

 



Au classement provisoireHugo Clere occupe seul la tête avec 166 points devant Morgan Berchet qui accuse lui 26 points de retard et Thibaut Gourin qui totalise 127 points.

 

 

 

Pirelli 600 : Morgan Berchet #63 - Yamaha et Hugo Clere #11 - Yamaha

 

 

 

 

 

 

Side Cars
 

Superbe bagarre durant toute la course entre les champions sortants Delannoy/Lavorel (Suzuki) et la révélation de cette saison, Huet/Arifon (Suzuki). A l’image de ce début de saison, Les passes d’armes entre les deux équipages ont éclipsé le reste de la course. Et c’est à la régulière que les dauphins s’imposent. 

 





Les essais chronométrés


Visiblement très en forme, Delannoy/Lavorel explosent leur temps de samedi et bouclent leur meilleur chrono en 1:47.967. Huet/Arifon prennent le 2e temps devant Le Bail/Chaigneau (Moto) et les Poret Père et fils (LCR). Le premier F2 occupé par Clerc/Lavorel (LCR) se classe 7e tandis que Barbier/Debroise (Baker) est 9e.

 

 


La course


Le duel Huet/Arifon vs Delannoy/Lavorel a encore été superbement illustré avec ces 12 tours de course. Si Huet/Arifon passe à chaque tour en tête devant la ligne de chronométrage, ils subissent les attaques de Delannoy/Lavorel. Mais chaque attaque reçoit une réplique. Au final, c’est 0.2 seconde qui sépare les deux équipages. Derrière, Le Bail/Chaigneau font une course esseulée au 3e rang. En F2,Clerc/Lavorel l’emportent devant Barbier/Debroise et Estelle Leblond/Farnier (Suzuki).



Au classement provisoireDelannoy/Lavorel restent en tête avec 203 points mais leur avance est réduite à 17 points face à Huet/Arifon. Les Poret Père et fils sont 3e avec 123 points.

 

 

 

Side Car : Huet/Arifon #56 - LCR Suzuki et Delannoy/Lavorel #1 - LCR Suzuki

 

 

 

 

European Bikes
 

Les essais chronométrés


Pole position de Nicolas Trolard (Ducati) devant Florian Drouin (Ducati) et Laurent Aymonin (BMW)Adrien Protat (Ducati) signe le 4e temps devant Lionel Ancelin (Ducati).

 

 



La course


Victoire du journaliste Stéphane Coutelle au guidon de la Ducati Panigale du parc Presse de Ducati France devant la BMW de Denis Paviot et la Ducati de Florian DrouinNicolas Trolard finit 5e alors qu’Adrien Protat chute dès le 2e tour.



Au classement provisoireTrolard prend le large avec 154 points devant Adrien Protat (125 pts) et Laurent Aymonin (105 pts).

 

 



La prochaine épreuve aura lieu sur le circuit de Dijon Prenois (21) les 31 août et 1er septembre 2013.

 

 

 

 

 

 

La Fédération des Motards de France, félicite tout les pilotes de cette superbe course qui à encore donner un hère de gloire pour Grégorie Blanc durant ce weekend. Nous félicitons également tout les autres pilotes de ce championnat qui se sont donner à fond dans cette course. Nous tenons à féliciter Julien le président de la Fédération et Corentin étant quant à lui Médiateur Judiciaire à la FMF, qui ont fait tout deux une très belle course ce weekend.  

 

 

 

 

 

Championnat de France Superbike – Magny Cours 58  (5/7)
Championnat de France Superbike – Magny Cours 58  (5/7)
Championnat de France Superbike – Magny Cours 58  (5/7)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :